Reconnaissance faciale : Smart Me Up à l’assaut des objets connectés

EntrepriseLevées de fondsStart-up
Smart Me Up
1 13

Le Grenoblois Smart Me Up a levé 2 millions d’euros pour accélérer la commercialisation de sa technologie de reconnaissance faciale sur des caméras embarquées.

La start-up grenobloise Smart Me Up, spécialiste de la reconnaissance faciale, boucle un financement de 2 millions d’euros, avec le soutien d’investisseurs privés comme Xavier Niel, Jacques-Antoine Granjon, Jean-David Blanc et Cyril Grislain, ainsi que de Bpifrance.

Une levée complémentaire d’un million d’euros est à l’étude, portant ce tour de table à un total de 3 millions d’euros.

Fondé en 20102 par Loïc Lecerf, Smart Me Up a développé une technologie de reconnaissance faciale embarquée, permettant d’intégrer la reconnaissance du visage dans tout type de caméra et objet connecté pour l’y intégrer dans tout son environnement (objets de la maison, voitures, smartphones, lieux publics, robots,…).

Ainsi, grâce à cette technologie, les objets du quotidien seront en mesure de caractériser l’humain (sexe, âge, poids, taille, attributs,…), d’analyser son comportement ou encore de l’identifier en temps réel.

Cette levée de fonds offrira l’opportunité à la jeune pousse française d’accélérer la commercialisation de son procédé développé en laboratoire depuis trois ans et d’optimiser son développement hors de nos frontières.

Sa technologie est d’ores et déjà utilisée dans des cabines Photomaton et par la SNCF.

Aujourd’hui, Smart Me Up compte s’installer sur les marchés de la maison connectée, de l’automobile (identification du conducteur, analyse de la somnolence), de la sécurité des lieux publics (alerte de danger, détection de fraude, identification des individus), des semi-conducteurs et du retail (analyse qualitative des clients en magasin, marketing interactif).

 

Crédit image : Franck Boston – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur