Reconnaissance d’images : Yahoo rachète LookFlow

EntrepriseRégulationsStart-up
yahoo-lookflow-flickr

Yahoo signe une nouvelle opération de croissance externe sous l’ère Marissa Mayer en s’offrant le portefeuille technologique et les talents de l’Américain LookFlow, qui a mis au point un moteur de reconnaissance d’images.

Pour la 25e fois sous l’ère Marissa Mayer, la maison Yahoo s’agrandit à la faveur d’une opération de croissance externe.

Le groupe Internet américain a fait main basse sur son compatriote LookFlow, spécialisé dans les technologies d’intelligence artificielle et plus particulièrement la reconnaissance de formes.

En s’appuyant sur des techniques d’apprentissage automatique et de mesure statistique, cette société fondée en 2009 dans la Silicon Valley a développé des algorithmes destinés à ‘classer des images au vol’, dans un moteur de recherche.

Outre les sujets et objets photographiés, des critères comme la récurrence d’un élément de décor, les conditions météo ou l’éventuelle présence de texte sont pris en compte.

Également destinées à faciliter le partage de contenu en intégrant une dimension sociale, ces technologies alimenteront vraisemblablement la plate-forme Flickr.

Yahoo avait déjà officialisé, fin août, un autre rachat en ce sens : celui d’IQ Engines, qui avait décliné ses solutions de reconnaissance d’images en plusieurs interfaces de programmation logicielles (API) et en une application mobile utilisée pour réorganiser les albums photo sur smartphone.

Contrairement à IQ Engines, LookFlow n’a pas organisé de tour de table sous la houlette de ses cofondateurs Bobby Jaros (ancien d’Atheros et Goldman Sachs) et Simon Osindero (développeur et photographe freelance).

La société a obtenu un financement auprès de business angels, notamment Jeff Hammerbacher (fondateur de Cloudera et passé par Facebook).

Ses technologies et une partie de son effectif – en l’occurrence, les dirigeants et cinq ingénieurs – sont concernées par ce rachat dont le montant n’a pas été spécifié.

Engagé dans une démarche d’amélioration globale de ses produits sous l’angle du multiplateforme, Google reste très actif en termes de rachats de start-up.

Resté, au 3e trimestre, sur 8 opérations pour un total de 163 millions de dollars (précisé dans les résultats financiers), le groupe Internet signe là son troisième rachat au mois d’octobre, après Hitpost (paris sportifs) et Bread (publicité mobile).

Mais 15 mois après l’investiture de Marissa Mayer au poste de CEO, le chemin de la rentabilité n’est pas encore retrouvé, malgré une hausse de l’audience, tout particulièrement sur mobile.

lookfow-yahoo

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous la galaxie Yahoo ?

Crédit photo : Constantine Pankin – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur