Reconnaissance vocale : Siri donne des idées à Google

CloudMobilitéOS mobiles
Android recherche vocale

En mal d’un outil officiel de reconnaissance vocale pour son écosystème Android, Google envisagerait de combler ce vide grâce au dénommé Assistant, un “Siri amélioré”.

L’on aura vu fleurir, dans l’écosystème Android, de nombreux assistants vocaux, plus ou moins performants. Mais rien d’officiel.

Pressenti pour accoucher d’un rival officiel à Siri (Apple iOS), Google pourrait, au cours de l’année, remédier à ce paradoxe.

Resurgissent les quelques évocation initiales à ce sujet, tout particulièrement ce sobriquet “Majel” qui avait laissé supposer d’une telle entreprise.

A en croire TechCrunch, qui évoque les propos de sources proches du dossier, Google aurait finalement gratifié son projet d’une appellation des plus sobre : Assistant, destiné à apporter une plus-value à l’expérience Siri.

Le processus de commande vocale induirait trois étapes. En premier lieu, transformer en données informatiques la connaissance telle que l’exprime la parole humaine.

Google prévoit d’y adjoindre, dans un deuxième temps, un système de personnalisation qui permette de retourner plus que de simples résultats de recherche.

A cet effet, il est fait mention d’une prise en compte du profil de chaque utilisateur : clics sur les boutons +1, éléments postés sur le réseau social Google+… et plus encore si affinités, moyennant traçage.

La finalité consiste à élargir les champs d’application d’Assistant et à affirmer sa capacité à mener un raisonnement plus proche de la vraie vie, aux antipodes de la réflexion non contextuelle propre à la machine.

Google prévoit d’ouvrir aux développeurs le code source de l’application, à l’occasion d’une officialisation qui pourrait survenir durant le dernier trimestre 2012.

Pour l’heure, Siri, déjà maintes fois sujet à copie plus ou moins conforme, peut dormir sur ses deux oreilles.

Il n’est pas exclu qu’un véritable clone non-officiel de l’assistant d’Apple trouve son chemin dans les rangs de l’Android Market, des hackers estimant s’en être suffisamment approprié le code pour en adapter le protocole de communication à tous les terminaux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur