Recrutement 2.0 : Qapa veut “donner une claque au chômage”

Entreprise

Qapa est un site de recherche d’emploi qui sera lancé courant juillet. La start-up française a levé 1,7 million d’euros en amorçage.

Lors de la conférence Girls in Tech à Paris, Qapa a été inauguré.

Il est présenté comme un “outil de matching dédié à l’emploi qui met en relation les souhaits et compétences des candidats avec les besoins des recruteurs”.

Son lancement officiel surviendra courant juillet.

La mission est claire en théorie : Qapa veut mettre en contact les 4 millions de chômeurs en France avec les employeurs proposant les 900 000 offres d’emploi non satisfaites.

L’objectif est ambitieux : “faire baisser le chômage de 5 à 10% en France en un an”. Bigre, de quoi faire pâlir Pôle Emploi…

Mais, bon, comme un partenariat est érigé entre l’agence nationale d’accompagnement des demandeurs d’emploi et la start-up, la volonté est forte de marquer son empreinte sur le marché du recrutement.

Le matching est censé mettre un terme à “la tyrannie du CV“.

“Un algorithme maison” a vocation de mettre en contact les demandeurs et offreurs d’emploi en fonction des compétences.

Selon Les Echos, le business modèle repose sur le paiement au contact : un employeur peut déposer une annonce gratuitement mais le contact est payant.

Outre Pôle Emploi, Qapa a signé un partenariat avec la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME) et des entreprises comme France Telecom – Orange, Bouygues ou Thales.

Après un lancement en France, la start-up, présidée par la co-fondatrice Stéphanie Delestre, vise le Royaume-Uni et l’Espagne.

Une première levée de fonds en guise d’amorçage a été réalisé : 1,7 million d’euros apportés par deux fonds d’investissement (Partech Venture et 360° Capital Partners) et plusieurs business angels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur