Recrutement ADSL : Free à la fête, SFR inquiète

Cloud

Les résultats du premier trimestre 2011 montrent que Free est regonflé à bloc et vient narguer Bouygues Telecom. Tandis que SFR perd de son influence face à un Orange qui résiste.

Les quatre opérateurs mutli play viennent de publier leurs résultats trimestriels (hors Numericable).

Il est possible de comparer les performances de recrutements clients de chaque FAI pour le début de l’année 2011 (janvier – mars).

La donne a changé par rapport au classement de la fin de l’année 2010.

Free est regonflé à bloc. Il vient titiller le challenger offensif Bouygues Telecom.

Tandis que SFR perd de son influence et Orange reste scotché à sa feuille de route.

Orange France 9,308 millions au total (+89 000 recrutements sur le premier trimestre 2011)
SFR 4,952 millions (+65 000)
Free – Iliad 4,661 millions (+127 000)
dont marque Free (4,145 millions, +176 000 en T1 2011)
et Alice (516 000 clients, -49 000)
Bouygues Telecom 940 000 abonnés (132 000 recrutements)

Pour ce premier trimestre 2011, Free recrute le plus de nouveaux abonnés avec 176 000 recrutements (154 000 sans les transferts d’Alice).

Le succès de la Freebox Revolution se confirme mais les abonnés perdent patience en attendant la livraison de leur nouvelle set-top box.

Alice continue cependant de plomber Iliad, la “jolie blonde” qui servait de mascotte au FAI (ex-propriété de Telecom Italia) a perdu 49 000 abonnés, soit presque 9% de sa base de clients.

Avec le niveau de recrutement consolidé, le groupe Iliad/Free se place du coup derrière Bouygues Telecom.

Le dernier opérateur réseau lancé dans le multi play poursuit sa percée en mettant en avant sa “formule quadruple play” Ideo.

Le prochain trimestre devrait permettre à Bouygues Telecom de dépasser le million d’abonnés haut débit.

La Neufbox Evolution de SFR est par contre à la peine, la filiale télécoms du groupe Vivendi n’a convaincu que 65 000 nouveaux clients.

Juste derrière Orange qui résiste bien avec sa Livebox qui ne sera pas remplacée avant 2012.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur