Red Hat développe un OS pour téléphones mobiles

Mobilité
Information - news

En alliance avec 3G Lab, l’éditeur américain de logiciels libres Red Hat vient d’annoncer son intention de développer un système d’exploitation pour téléphones GPRS et UMTS. Basée sur son OS eCos, la solution devrait concurrencer Stinger de Microsoft et Epoc du consortium Symbian.

Red Hat et le britannique 3G Lab, développeur de logiciels multimédias dans le domaine de la téléphonie, ont annoncé une alliance dans l’Internet mobile. Les deux sociétés ont déclaré vouloir développer un système d’exploitation totalement ouvert pour les téléphones portables. En clair, le code source du système d’exploitation sera mis à la disposition de tous et pourra être enrichi et amélioré à volonté.

Un OS personnalisable

C’est cette particularité que la société compte utiliser pour se placer dans un secteur déjà fortement occupé par les ténors du marché. Face à Microsoft et au consortium Symbian, regroupant entre autres Nokia, Ericsson, Motorola (voir édition du 16 août 2000), Red Hat et 3G Lab devront montrer aux constructeurs de terminaux mobiles l’avantage d’un OS libre. Selon eux, les fabricants pourront transformer l’OS, sans demander de permission, afin de l’adapter au mieux pour chaque modèle. Par ailleurs, ils estiment que le coût de cet OS devrait être moins élevé que celui des OS concurrents.

Red Hat devrait s’appuyer sur eCos – son système d’exploitation configurable embarqué qui fonctionne déjà sur les PDA – et non pas sur Linux pour développer ce nouvel OS embarqué. eCOs est un système d’exploitation qui a été conçu pour répondre aux besoins de périphériques embarqués de petites et moyennes dimensions. Selon Red Hat, les besoins en ressources d’eCos sont “extrêmement réduits, ce qui est indispensable à la nouvelle génération d’appareils dont les exigences en matière de configuration et de mémoire sont très strictes”.

Les deux sociétés ont précisé que le système d’exploitation sera prêt pour accompagner le développement de la téléphonie de deuxième et troisième génération.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur