Red Hat rachète eNovance : concentration dans l’écosystème OpenStack

EntrepriseRégulations
enovance-red-hat

L’éditeur américain a mis 70 millions d’euros sur la table pour racheter l’intégrateur français, contributeur majeur dans le développement du framework OpenStack.

Soixante-dix millions d’euros, dont cinquante millions en cash. C’est la somme déboursée par Red Hat pour s’offrir eNovance.

Implantée à Paris avec des bureaux à Montréal (Canada) et Bangalore (Inde), cette société compte parmi ses clients Axa, Cisco, Ericsson, Alcatel-Lucent ou encore Cloudwatt. Fondée en 2008 par Nicolas Marchal, Pierre Molin et Raphaël Fereira (qui en est l’actuel directeur), elle a réalisé, en 2012, un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’euros – contre 1,3 million d’euros et une perte de 324 000 euros en 2011.

Au-delà des résultats financiers, Red Hat rachète surtout les compétences d’un contributeur-clé d’OpenStack. Aujourd’hui au coeur de la stratégie de déploiement vers le cloud de nombreux prestataires et grands comptes, ce framework open source est à la base de l’activité de l’éditeur américain.

Or, sur la dernière version majeure (Icehouse), eNovance apparaît dans le top 10 des contributeurs aux côtés d’IBM, HP, Rackspace, Mirantis ou Suse. L’intégrateur français a fourni plus de 500 développements (contre 3000 pour Red Hat) et conçu une offre Accelerator Pod permettant d’accélérer les déploiements OpenStack.

Comme le note Silicon.fr, les deux entreprises étaient déjà partenaires, notamment via le déploiement commun de fonctions de virtualisation réseau pour OpenStack.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les formations aux métiers high-tech ?

Crédit photo : everything possible – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur