Refonte de Yahoo Messenger : trop tard pour un retour ?

Apps mobilesMarketingMobilitéSocial Media
yahoo-messenger
2 3

Yahoo tente un retour gagnant dans la messagerie instantanée avec une nouvelle version de Yahoo Messenger. Un pari compliqué face à l’essor des outils de Facebook.

Yahoo n’a pas dit son dernier mot avec Yahoo Messenger.

Le groupe Internet de Marissa Mayer tente une nouvelle impulsion alors que son service pionnier de messagerie instantanée s’est fait volé la vedette par les Facebook Messenger, WhatsApp, Viber ou encore Skype.

Pour parvenir à son objectif et réussir un retour en force, Yahoo a intégré les technologies issues des sociétés acquises au fil des années dans sa nouvelle mouture de Yahoo Messenger. On trouve ainsi des éléments issus de Flickr, Tumblr, Xobni, Tomfoolery ou encore Cooliris.

Nous sommes très fiers de vous présenter la nouvelle version de Yahoo Messenger. Durant de longues années, Messenger a été l’un de nos produits phares ; nous avons décidé de le repenser complètement”, a ainsi déclaré Jeff Bonforte, Vice-Président senior de la division Communication Products au sein de Yahoo.

Les utilisateurs veulent une application rapide et facile à utiliser pour communiquer entre eux ; ce sont deux points clés sur lesquels nous avons énormément travaillé pour développer ce nouveau Yahoo Messenger. Et ceci n’est qu’un début !

Yahoo Messenger fait désormais le grand écart entre aspects éphémère et permanent. C’est en effet à l’utilisateur que revient le choix de passer (ou non) du côté éphémère de la messagerie instantanée grâce à la fonctionnalité « Unsend » qui permet de supprimer le message a posteriori (c’est-à-dire après qu’il ait été expédié).

Ephémère donc si l’utilisateur le désir mais aussi très rapide pour en faire une véritable messagerie de chaque instant. Yahoo a ainsi intégré un mécanisme de scrolling qui évolue à 60 images par seconde, ce qui signifie que les nouveaux messages arrivent instantanément sur l’application. L’objectif est d’offrir une expérience très fluide, sans la moindre anicroche.

L’application s’imprègne également d’une autre tendance actuelle, celle qui consiste à partager des photos. La nouvelle mouture du service permet d’en partager des centaines, exploitant à cet effet le cloud pour stocker des giga-octets de données (ce qui permet notamment le partage d’albums).

Eclipsé par Facebook Messenger, Yahoo Messenger tente aussi de s’approprier le « like » qui fait son apparition. Il peut directement être utilisé dans les conversations à un ou à plusieurs.

Dans l’inventaire à la Prévert qui résume la liste des nouveautés, on trouve les GIF qu’on ira piocher dans la communauté Tumblr. Il s’agit de venir suppléer les émoticônes lorsqu’il s’agit d’exprimer rapidement un sentiment ou un feeling.

Yahoo Messenger exploite également, à l’instar de Yahoo Mail, la technologie issue de Xobni (anagramme de « inbox »), société acquise par Yahoo en 2013. Cela se traduit par une gestion intelligente des contacts.

Pour parfaire l’expérience, Yahoo Messenger peut être utilisé sans connexion internet, les messages et photos étant alors expédiés dès qu’une connexion est à nouveau établie.

La nouvelle mouture de Yahoo Messenger est disponible en français pour Yahoo Mail et en déclinaison Web pour PC. Ses applications iOS et Android restent pour l’heure exclusivement en anglais, mais seront disponibles prochainement en version française.

En août 2015, Yahoo avait émis la volonté de capter à nouveau l’intérêt des utilisateurs de messagerie instantanée avec l’application Livetext (qui mélange texte et vidéo sans son). L’expérience n’a vraisemblablement pas eu l’accueil escompté et c’est donc avec une refonte de la « vieille garde » que Yahoo va tenter un retour en force.

La tâche parait complexe face à des services bien établis tels que Facebook Messenger (600 millions d’utilisateurs actifs par mois) et WhatsApp (700 millions).

Yahoo_Messenger

(Crédit photo @Yahoo)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur