Régions et haut débit (volet 1) : Proximao veut irriguer le Limousin

Cloud

Vnunet.fr entame un petit tour de prestataires FAI régionaux qui se développent grâce aux réseaux haut débit poussés par les collectivités.

Dans un contexte de concentration globale du marché de l’accès Internet en France, des prestataires régionaux s’appuient sur la construction d’infrastructures réseaux télécoms neutres créés à l’initiative des collectivités et exploités sous forme de délégation de service public. Ce qui a permis de donner un nouvel élan à des prestataires d’accès Internet locaux.

Au milieu des années 90, ces fournisseurs de services Internet en région étaient nombreux. Mais l’éclatement de la bulle Internet a eu raison de la majorité d’entre eux. Et ils ont fini par mettre la clé sous la porte ou se sont faits racheter (Mangoosta et Internext ont été absorbés par Nerim, NordNet par France Telecom…).

Aujourd’hui, ils seraient une cinquantaine d’acteurs de toutes tailles et de tous statuts confondus (de l’association à la société anonyme), positionnés dans le développement d’offres d’accès Internet (très) haut débit et de services annexes comme l’hébergement, la voix sur IP ou encore la télésauvegarde.
Pour faire le point sur ce marché en pleine relance, Vnunet propose un tour d’horizon de prestataires français.

Premier invité : Proximao, un jeune opérateur basé dans le centre de la France et lancé en janvier 2007 par deux professionnels du secteur : Vincent Lizeaux et Didier Frugier. Ils occupent respectivement les postes de gérant et responsable commercial de la société. (interview réalisée le 17 mars 2008)

Vnunet.fr : Pouvez-vous nous présenter l’opérateur Proximao ?
Didier Frugier: Vincent Lizeaux et moi avons créé l’entreprise en janvier 2007. Nous sommes établis à Limoges, ville où se situe le coeur du réseau d’initiative publique Dorsal géré par Axione.Nous avons un technicien et deux consultants externes pour la partie technique, ainsi qu’un assistant commercial en contrat de professionnalisation et un stagiaire conseiller commercial pour la partie relation clientèle. Enfin, notre hotline est externalisée mais basée dans la région Limousin. Nous entretenons à ce jour un réseau d’une trentaine de partenaires répartis sur l’ensemble de la région avec trois classifications: les distributeurs agréés qui commercialisent les offres proximao, les distributeurs agréés premium commercialisation et intervention sur site en notre nom, et les apporteurs d’affaires.

Vnunet.fr: Comment a été lancé Proximao? Quelle est cible de clientèle visez-vous?
Didier Frugier : Nous avons suivi le projet Dorsal dès son lancement et nous avons pensé qu’il est pertinent d’être un acteur local dans notre région qui avait un retard très important dans le déploiement haut débit par rapport aux autres régions, avant que ce projet n’aboutisse. Nos expériences respectives – Informatiques et réseaux pour Vincent et téléphonie mobile d’entreprise pour moi-même – nous ont permis de constater que les structures nationales ne considéraient pas du tout ou peu leurs clients. Dans le même temps, les clients demandent de plus en plus de services et de relation humaine dans ce monde virtuel ou même abstrait pour certaines personnes. Le choix d’être un opérateur de service et de proximité nous a semblé évident. Nos clients actuels nous ont choisi par rapport à notre disponibilité, notre capacité d’écoute à leur besoins et d’incarner une réelle alternative qualité/service face aux opérateurs nationaux. Enfin, notre cible initiale vise les entreprises notamment les professionnels indépendants/TPE/PME et les collectivités ou institutions à qui nous proposons des offres ADSL, SDSL, et fibre optique.

Vnunet.fr: Aviez-vous un budget important pour vous lancer sur votre marché?
Vincent Lizeaux: Le budget nécessaire pour lancer un business d’opérateur local n’est pas une donnée déterminée, tout dépend des moyens humains, techniques et de communication que l’on souhaite avoir au lancement de l’activité. Nous nous sommes lancés avec 145 000 euros. Nous nous adressons à une cible essentiellement professionnelle qui va des professions libérales aux grands comptes en passant par les TPE et PME-PMI. Il n’y a pas de conditions techniques particulières puisqu’il s’agit simplement de s’interconnecter avec l’infrastructure réseau de “l’opérateur d’opérateur” qui est Axione Limousin dans notre cas.

Vnunet.fr: En l’absence de réseaux mis en place par les collectivités, est-ce possible de lancer un opérateur de proximité?
Vincent Lizeaux: D’un point de vue financier, il est peu envisageable qu’un opérateur local puisse engager et rentabiliser les coûts de déploiement et de gestion d’un réseau de l’ampleur de celui du Limousin (le réseau public numérique du Limousin a coûté un peu plus de 80 millions d’euros). Techniquement, un opérateur local doit s’appuyer sur un réseau existant, qu’il soit public ou privé.

Vnunet.fr : Quelles sont les perspectives de développement pour Proximao ?
Didier Frugier: A court terme, nous allons simplifier la gamme de produits et de tarifs, intensification de la prospection sur les clients à potentiel SDSL et fibre optique, en clair se concentrer sur notre cible client, les entreprises et collectivités. A moyen terme, il s’agira de développer notre offre de services de VoIP, intensifier notre partenariat avec des acteurs nationaux pour pérenniser notre développement hors Limousin notamment pour répondre aux besoins des entreprises qui ont leurs siège social dans notre région et leurs autres sites hors Limousin (gestion de site distant, VPN, …). A plus long terme, nous voulons développer de façon significative notre force commerciale aussi bien en vente directe que indirecte (avec notre réseaux de partenaires) pour devenir un acteur majeur de la commercialisation de connectivité fibre optique en Limousin. Nous avons un grand nombre d’idées et de projets utilisant la fibre optique, qui est à nos yeux la solution la plus pérenne et la plus performante pour l’évolution de l’ensemble des usages IP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur