Régions et haut débit (volet 2) : Wizeo, l’opérateur SOS zones blanches

Cloud

Vnunet.fr poursuit son petit tour de fournisseurs d’accès régionaux qui se développent grâce aux réseaux haut-débit poussés par les collectivités.

Après avoir posé un regard sur Proximao, la rédaction a souhaité se tourner vers les 750 000 foyers encore privés de haut-débit. Ces zones d’ombres sont également un calvaire pour les professionnels implantés sur ces territoires.

C’est sur ces problématiques que peut intervenir Wizeo, invité de cette seconde partie consacrée au réseau haut débit en région. Conscient de l’incapacité de l’ADSL à couvrir l’ensemble du territoire, la stratégie de cet opérateur est d’apporter une réponse alternative dans le cadre de la volonté des pouvoirs publics à résoudre la fracture numérique.

Pour délivrer les services attendus dans ces territoires situés loin des centres économiques pour la plupart, la société créée en Octobre 2003 à Colombes (Hauts-de-Seine) a développé sa propre gamme de services en utilisant des systèmes radio (préWimax 5.4 GHz, Wimax 3.5 Ghz, ou de la fibre dédiée). Mais certains pensent que la vie du Wimax est limitée à cause de la concurrence de la 3G notamment et du déploiement de la fibre jusqu’à l’abonné.

Pour parler de ce que certains aiment à surnommer ‘le marché du dernier kilomètre fantôme’, Vnunet.fr a rencontré Eric DESPREZ, le PDG de Wizeo.

Vnunet : Pouvez-vous nous présenter l’activité de Wizeo ?
Eric Desprez : Wizéo est une structure dynamique composée aujourd’hui de 20 personnes. Elle s’est constituée avec un capital de 600 000 euros afin de pouvoir bénéficier des fonds propres nécessaires à ses premiers développements. Elle bénéficie grâce à ses associés, des compétences nécessaires à la gestion technique, gestion de projets, commerciale, marketing, financière et juridique.
Nous sommes un FAI alternatif sur nos propres réseaux radio en utilisant la technologie Hiperlan ou pre-wimax en 5.4 GHz, mais aussi comme FAI sur les réseaux Wimax 3.5 GHz. Nous intervenons dans le cadre de couvertures des zones blanches à la demande des collectivités (régions, départements, Communautés d’Agglomérations, etc) qui financent les infrastructures de couvertures locales, pour des questions d’équité par rapport aux offres des FAI nationaux commercialisant uniquement leurs services dans les grandes villes pour les offres de très hauts débits. Wizeo gère ses déploiements de réseaux dans 10 départements sur les zones blanches et grises, principalement avec l’aide de la société R’Lan qui est un intégrateur de réseaux télécom mais aussi distributeur de matériel Alvarion en France. Nous avons aussi des accords de partenariats avec de gros groupes industriels spécialisés dans les déploiements Telecom.

Vnunet : Comment avez-vous déployé votre réseau ?
Eric Desprez : Nous prenons en charge la réalisation d’infrastructures nécessaires à la couverture des zones blanches ainsi que l’interconnexion de collecte de ces réseaux car nous maîtrisons les technologies qui permettent d’apporter tous les services d’un opérateur traditionnel et donc de proposer une offre complète couplant Internet et Téléphonie VoIP.
A ce jour, nous avons trois points de présences (POP) en France, à Chartres, Reims et Paris. L’ensemble de nos réseaux radios sont reliés sur notre backbone national en fibre optique. Nous louons de la bande passante à plusieurs gros operateurs nationaux.
Nos réseaux radios sur les départements sont assurés en technologies 5.4 GHz pour des débits de 40Mbps à 320 Mbps et jusqu’à 1Gbps en 23 Ghz. Notre backbone radio départemental est construit à partir des pylônes TDF, avec qui nous avons des accords commerciaux, mais aussi les pylônes des conseils généraux et des operateurs mobiles. Le réseau de collecte se fera à partir des points hauts des communes à couvrir, comme les églises, les châteaux d’eau, les bâtiments administratifs, etc. A noter que fin 2008, nos 7 000 clients seront tous raccordés avec la technologie Hiperlan en 5,4 Ghz en matériel Alvarion.

Vnunet : Quelles offres proposez-vous en comparaison aux opérateurs DSL ?
Eric Desprez : Grâce à la technologie 5.4 Ghz, qui permet d’avoir jusqu’à l’abonné final un débit garantie en 40 Mbps symétrique, nos offres de services sont très compétitives en prix et en débit.
Pour le grand-public, les abonnements en forfait internet illimité vont de 18 euros TTC par mois pour 512 kbps symétriques à 6 Mbps (2 Mbps en upload) pour 39,90 euros TTC par mois.
Nos offres pour les professionnels peuvent offrir des débits garantis à 95% allant de 0.5 Mbps à 20 Mbps symétriques. Les tarifs professionnels sont entre 30 et 50% moins chers que ceux de l’operateur historique et bien évidement, nous avons une offre de téléphonie en VOIP pour les particuliers et les TPE-PME.
WizeO, dans le cadre de sa dynamique d’investissement, prend en charge le préfinancement des kits de connexion qui comprennent l’antenne radio en 5.4Ghz et la WizeO Box (routeur Wifi sécurisé (norme IEEE 802.11g) avec 4 ports Ethernet 10/100 Base T, un port USB et 2R J11 pour la téléphonie).Ce positionnement unique en France, permet aux collectivités des économies substantielles sur leurs investissements.
Nous continuons aujourd’hui à développer de nouvelles gammes de services grâce à une volonté de recherche et développement permanente. La vidéosurveillance et l’assistance aux personnes à distance font partie de l’évolution de notre catalogue à venir. Ces offres seront mises en place début 2009.
Toujours dans cette idée d’innovation, Wizeo s’est positionné sur certain marché dans le cadre d’offre Triple-Play, sur fibre optique en FTTH. Mais nous sommes aussi très avancés sur une offre Triple-Play en radio. Nous aurons l’occasion de communiquer sur ces offres dans les mois à venir.

Vnunet : Avec l’essor de la 3G et des réseaux lancés par les collectivités dont certains incluent l’arrivée du Wimax, le modèle actuel de Wizeo pourrait-il évoluer ?
Eric Desprez : La 3G ne répond pas à l’ensemble du besoin, comme le téléchargement de gros fichiers ou la garantie d’une connexion illimité, de plus on en revient toujours à la même problématique, elle ne couvre pas l’ensemble des zones blanches et ni les grises dans certains cas. On peut parler aussi des déploiements en fibre optique, mais cela ne concerne que les moyennes et grandes villes. Pour des questions économiques, on ne pourra pas avoir une capillarité en fibre optique sur l’ensemble du territoire français. Et encore une fois, les zones blanches qui représentent 1/3 du territoire français, ne bénéficieront pas de cette technologie. La seule solution envisageable, pour la couverture de ces zones, est la technologie radio, Hiperlan 5.4Ghz ou Wimax 3.5Ghz.
Nous commercialisons déjà nos offres de services en collaboration avec le délégataire Semafor77, qui couvre en Wimax l’ensemble du département de la Seine et Marne. Nous sommes aussi en relation, avec les différents acteurs nationaux utilisant cette technologie, comme HDRR, Altitude Telecom, LD Collectivités et Axione. Néanmoins les débits étant plus faibles que sur nos propres réseaux, nous sommes obligés d’avoir une approche commerciale différente.
Cependant, nos réseaux en 5.4 GHz sont complémentaires aux réseaux Wimax. En effet, la technologie Wimax ne peut pas couvrir l’ensemble d’un territoire, et actuellement les collectivités et leurs délégataires souhaitent utiliser la technologie 5.4 GHz pour faire ce complément de couverture. De part sa technologie de point-à-point et point-multi-point, le 5.4 GHz permet, pour un moindre cout, de couvrir 100% d’un territoire.
Bien conscient que la mutualisation des infrastructures est la seule solution économique pour répondre en France à la fracture numérique, Wizeo s’inscrit aujourd’hui dans un positionnement d’operateur alternatif national, il apparait d’ailleurs être un des seuls à en avoir la volonté.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur