Regis Ravanas (e-TF1) : “Uruguay – France : nous avons recensé 210 000 connexions vidéo”

Cloud

e-TF1, filiale interactive et nouveaux médias du groupe audiovisuel, a marqué des points en diffusant des matches de football sur le Web (live + VOD)…

En marge du dispositif vidéo impressionnant mis en place à l’occasion du Mondial, Régis Ravanas, Président d’e-TF1 (division interactive du groupe TF1), évoque la stratégie adoptée pour accompagner la Coupe du monde de football FIFA 2010 et les idées pour la diffusion de prochains évènements en mode multi-canal… (Interview réalisée le 16/06/2010)

ITespresso.fr : Quel était l’objectif de ce dispositif multi-écrans ?
Régis Ravanas : L’expertise d’Eurosport adossée à la puissance de TF1 notamment sur les nouveaux médias nous permet de proposer un dispositif numérique exceptionnel, à la hauteur de l’événement. Ce dispositif permet de vivre l’événement en live à tout instant, mais aussi aux téléspectateurs-internautes de prolonger l’expérience entre chaque retransmission. Grâce à MyTF1, le portail IPTV de TF1, et à une application iPhone développée pour l’occasion avec la FIFA, nous sommes en mesure d’accompagner tous les publics et répondre à toutes les attentes, quel que soit le lieu et le moment de la journée.

ITespresso.fr : Avez-vous des chiffres d’audience précis à communiquer ? Combien d’internautes se sont connectés pour suivre le match Uruguay-France en direct ?
Régis Ravanas : Depuis le lancement du site spécial “Coupe du monde”, plus de 14 millions de visites ont été enregistrées. C’est un succès sans précédent. Plus de 210 000 connexions ont été enregistrées pendant le live (source interne akamai) du match France-Uruguay, et plus de 500 000 sur la journée du 11 juin. Ils sont très nombreux à plébisciter la qualité du nouveau player vidéo live de WAT qui intègre des fonctionnalités innovantes de contrôle du direct

ITespresso.fr : Quelle est la perception des annonceurs pour ces nouveaux modèles de diffusion ? Sont-ils satisfaits des retours ?
Régis Ravanas : Nous avons deux atouts pour les annonceurs, notre puissance (17 millions de VU par mois sur l’ensemble de nos sites) et notre position de leader sur la vidéo online premium. En effet nous diffusons plus de 70 millions de vidéos par mois sur TF1.fr uniquement en catch-up TV [ou télévision de rattrapge, ndlr]. Notre offre vidéo premium permet d’offrir aux annonceurs un véritable écrin pour leurs marques. Ils trouvent dans ces nouveaux formats vidéos (pré-roll, mid-roll) de nouveaux espaces d’expression pour leur plan médias et ainsi intégrer le web dont l’efficacité n’est plus à démontrer.

ITespresso.fr : Peut-on imaginer à l’avenir la diffusion des évènements sportifs selon un tel modèle ?
Régis Ravanas : Naturellement les événements sportifs sont prédisposés à des dispositifs exceptionnels sur les nouveaux médias, la Coupe du Monde en est un bel exemple. Nous avions déjà proposé le live sur les matchs de la champion’s league. A chaque fois qu’un événement majeur se présentera nous envisagerons avec les équipes de l’antenne et les unités de programme un dispositif web, mobile et IPTV le plus adapté, susceptible de créer la plus belle caisse de résonance.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur