Regroupement dans la musique en ligne

Mobilité

Valley Media et Amplified, deux des plus gros distributeurs de musique en ligne ont annoncé leur intention de fusionner leurs activités Internet. Face à la concentration des gros fournisseurs d’accès et de contenus avec les tenants de l’industrie des loisirs, les pionniers d’Internet adoptent une position similaire.

Un regroupement de plus serait-on tenté de dire. Mais en unissant leurs forces, Amplified et Valley Media donne naissance à l’un des plus gros distributeurs de musique numérique au monde. Si la fusion de ces deux sociétés est loin de pouvoir concurrencer les majors, elle est manifeste d’un mouvement d’ensemble de l’industrie musicale indépendante, qui ne souhaite pas se voir phagocytée à moyen terme par les géants que sont Sony Music ou Time-Warner-AOL-EMI. En effet, la nouvelle structure, qui conserve le nom d’Amplified.com, compte bien s’appuyer sur ses spécificités pour offrir une alternative aux rouleaux compresseurs que sont les majors. Elle s’appuie tout d’abord sur catalogue riche de 200 000 titres, représentant principalement des groupes indépendants et méconnus du grand public qui ont moins de chance d’atterrir sur des sites comme Amazon. Amplified proposera également un service de production de CD à la demande. Il suffira d’indiquer les titres que l’on préfère pour recevoir chez soi sa compilation personnelle. Cela n’empêche pourtant pas Amplified de fournir des services clés en main de téléchargement de musique à des clients tels Amazon, CDnow et BOL.

Contrôlée à 50-50 par les actionnaires de Valley Media et ceux d’Amplified, la nouvelle structure veut assez vite s’imposer comme le leader incontestable de la distribution en ligne de produits culturels. Car grâce aux bonnes relations entre Amplified et les majors, outre la musique, c’est aussi les marchés de la vidéo (cassettes et DVD) et du livre qui sont visés à moyen terme. La direction de la nouvelle société sera confiée à Christopher Melton, ancien directeur général de la division e-Business chez IBM America.

En France aussi, le mouvement de concentration des grossistes a commencé. Comme l’avait annoncé Thierry Hidoux, directeur des produits disques de la Fnac, dans nos pages (voir édition du 31 janvier 2000), les gros cherchent à devenir plus gros et des annonces dans ce sens devraient bientôt avoir lieu dans notre pays aussi.

Pour en savoir plus :

* Le site d’Amplified

* Le site de Valley Media


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur