Regza D732 : Toshiba parvient à l’apogée de l’ordinateur “tout-en-un”

Mobilité
Toshiba all-in-one Regza PC

La série Toshiba Dynabook s’enrichit d’un tout-en-un haut de gamme : le Regza D732, prêt à investir le Japon au diapason d’une offre matérielle alléchante… pour l’équivalent de quelque 2000 euros.

Toshiba apporte sa pierre à l’édifice des ordinateurs tout-en-un avec le Dynabook Regza D732, un ordinateur 23 pouces Full HD de la famille .

Comme à son habitude, le constructeur japonais joue la différenciation à tous les étages.

Quand bien même l’alignement sur la déferlante Ivy Bridge reste de mise, avec des processeurs Intel Core i7-3610QM gravé à 32 nm, pour une enveloppe thermique de 45 W et quatre coeurs cadencés à 2,3 GHz (3,3 en mode Turbo).

La technologie HyperThreading permettra de solliciter jusqu’à 8 unités logiques en conjonction avec 8 Go de RAM DDR3-1600 (jusqu’à 16 Go sur 2 emplacements) et Windows 7 Home Premium, implémenté en standard.

En outre, le traitement graphique est désormais du ressort de la puce HD4000 (650 MHz nominaux ; 1,1 GHz au maximum), dite 70% plus performante que la dénommée HD3000, qui l’a précédée sur l’architecture Sandy Bridge.

Passé les haut-parleurs intégrés avec technologie de rendu sonore SRS, l’Ethernet Gigabit et le Wi-Fi 802.11n double canal laissent la place à quatre ports USB 3.0.

Pas encore de Thunderbolt à l’horizon, mais l’empreinte singulière de Toshiba, qui s’en remet à un tuner TNT large bande, ce même dispositif que l’on retrouve sur la tablette AT330, pour diversifier d’autant les usages de son D732.

Toshiba all-in-one Regza PCAssez pour faire d’une telle machine monobloc un substitut aux ordinateurs de bureau traditionnels ? Oui si l’on considère l’abondance d’une offre qui inclut un graveur Blu-Ray XL et un disque dur de 2 To, peu courant sur un All-in-One.

Perdure néanmoins un inconvénient à ce tableau haut de gamme : à quelque 2000 euros, Toshiba vise comme à son habitude un marché de niche, où la valeur générée n’est guère fonction du volume écoulé.

Sur un segment des tout-en-un en pleine ébullition (+15% en volume sur un an), Lenovo s’est lui aussi signalé, adepte d’une fausse banalité qui cache en ce ThinkCentre Edge 92z un terminal “Windows 8-Ready” muni d’une dalle tactile IPS de 21,5 pouces à 10 points de contact.

HP n’a pas manqué de mettre quelques billes dans cette aventure, avec le TouchSmart 520xt, un tactile de 23 pouces sous Ivy Bridge.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur