Remue-ménage chez LinkedIn

Mobilité

Le P-DG Dan Nye quitte la société de manière inattendue. Il est remplacé par le co-fondateur Reid Hoffman.

Ca bouge chez Linkedin. Dan Nye, qui occupe les fonctions de P-DG depuis deux ans de la plate-forme de social networking à but professionnel, quitte l’entreprise et laisse la place à Reid Hoffman, le co-fondateur du service. Reid Hoffman revient à un poste qu’il a occupé lors des quatre premières années de la société, avant de céder la place à Dan Nye en 2007.

Le nouveau P-DG-co-fondateur ramène avec lui un ancien haut manager de Yahoo, Jeff Weiner, qui occupait jusqu’en juin dernier le poste d’executive vice president of the network division au sein du groupe Internet. Il sera chargé de superviser les activités de LinkedIn avec la fonction de président par intérim.

Selon l’équipe de direction, le départ de Dan Nye marquait une transistion naturelle et ne donnait lieu à aucune animosité au sein de l’équipe. Dan Nye n’a cependant pas fait part de ses plans après son passage chez LinkedIn, qu’il quittera définitivement en janvier.

Une entreprise en plein essor sous l’ère Dan Nye

Ce départ est étonnant, estiment certains experts IT. LinkedIn a en effet réellement pris son envol sous la tutelle de Dan Nye. Ce dernier a levé plus de 70 millions de dollars, diversifié les sources de revenu grâce à de la publicité et grâce à des partenariats, notamment avec la chaîne CNBC.

Aujourd’hui, les résultats sont là. Créé en 2003 en Californie, LinkedIn emploie  350 personnes et compte plus de 32 millions d’inscrits dans le monde, dont 7,5 millions en Europe et 600 000 en France. “Tous les mois, 1,2 million de nouveaux professionnels s’inscrivent chez nous, soit un nouvel inscrit toutes les deux secondes”, affirmait Reid Hoffman à l’occasion de l’inauguration de la version française du site en novembre.

Mais LinkedIn fait face à l’implacable concurrence de MySpace et Facebook, même si les sites de réseaux sociaux ne proposent pas les mêmes services (les deux derniers pèsent beaucoup plus dans le BtoCV. LinkedIn a récemment permis à certaines entreprises (comme Google ou Amazon) de créer des applications pour sa plate-forme. D’autres innovations sont en perspective, indique Reid Hoffman, mais la récession force le site à se mettre en mode régime.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur