Rencontres en ligne : Meetic va puiser dans le vivier Facebook

Mobilité

Le service de rencontres en ligne propose une application tiers disponible sur le réseau social. Objectif : élargir le champs de prospection.

Quel est le point commun entre Meetic et Facebook ? Ils brassent des bases de données bien fournies de profils d’internautes. Le réseau européen de sites de rencontres en ligne (577 000 abonnés) pourrait percevoir le réseau social (70 millions d’utilisateurs actifs) comme un concurrent. Mais il tente plutôt de s’en faire un allié.

Meetic a développé l’application “35 million European Singles !” disponible sur Facebook.com, qu’il est possible d’incrémenter sur son espace personnel si l’on dispose d’un compte sur la plate-forme communautaire.

Le membre Facebook pourra alors lancer des recherches sur la base de données Meetic en précisant son profil et celui de la personne recherchée (critères physiques, lieu de résidence… ). Une fois la requête envoyée, il découvrira une mosaïque de portraits de personnes inscrites sur Meetic correspondant à ses souhaits.

Un détour via Facebook renforce la confidentialité

Naturellement, pour qu’un membre de Facebook entre en contact avec un abonné de Meetic, la case “inscription sur Meetic.com” reste un passage obligé. Les bases de données de Facebook et Meetic restent bien étanches. “La correspondance peut alors se faire en toute confiance et confidentialité : l’application bénéficiant des garanties de sécurité propres à Meetic”, assure la société fondée par Marc Simoncini en novembre 2001.

Dans la vision de Meetic, cette ouverture à Facebook est intéressante à plusieurs titres. D’abord, elle permet de toucher une cible complémentaire plus jeune d’internautes. Dans un schéma simplifié, le membre classique de Meetic a la trentaine tandis que Facebook séduit en priorité l’internaute situé dans la tranche d’âge 18-25 ans.

De plus, ce détour via l’outil communautaire Facebook permet de toucher des prospects qui n’auraient pas osé s’inscrire directement sur Meetic. Discrétion assurée, pourrait-on ajouter comme mention.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur