Rencontres : Match.com veut passer par une OPA pour séduire Meetic

BourseCloudEntreprise

IAC, qui exploite le pionnier américain Match.com, s’apprête à lancer une offre publique de rachat pour s’emparer de Meetic. Ils sont déjà partenaires sur le continent européen.

Match.com reprend l’offensive sur Meetic.

IAC, groupe américain coté au NASDAQ qui exploite le site pionnier de rencontres en ligne, annonce son intention de lancer une OPA amicale sur le groupe français qui a effectué une percée en Europe.

Elle devrait officiellement déposer son dossier devant l’Autorité des marchés financiers d’ici trois semaines.

Prix de l’offre de rachat par Match.com sur l’action Meetic : 15 euros (+11,6% par rapport au prix de clôture en date du 27 mai).

Les deux parties se connaissent déjà. Match.com était entré dans le capital de Meetic en 2009 dans le cadre d’un rapprochement de leurs activité “online dating” en Europe.

La société américaine détient déjà 27% du capital de son homologue.

“Meetic a fait un super boulot en réalisant des synergies en 2009. Et nous considérons que nous pouvons désormais appliquer la même recette que celle que nous avions adopté en 2009 pour revitaliser Match.com aux Etats-Unis en 2009”, considère Greg Blatt, P-DG d’IAC.

“Ce renforcement du partenariat avec Meetic a pour objectif d’aligner les sociétés sur une croissance plus forte.”

De son côté, Philippe Chainieux, Vice-Président de Meetic, indique que la direction de la société approuve cette transaction.

Coté au Compartment B d’Euronext Paris, Meetic a présenté fin mars  les résultats financiers 2010 du réseau de rencontres en ligne (qui couvre 16 pays et qui affiche presque 860 000 abonnés).

Ses perspectives sont orientées vers la combinaison “Web + mobilité” et le business de la rencontre par affinités (“matchmaking”).

En 2010, son chiffre d’affaires consolidé s’élève à 186 millions d’euros (+17,8% par rapport à 2009) et le résultat net passe à 24,2 millions d’euros (19,7 millions l’an dernier).

En fin d’année dernière, Marc Simoncini, P-DG et fondateur de Meetic, avait cherché un repreneur susceptible de  “refléter la valeur et le potentiel” de sa société. En vain.

Du coup, un nouveau plan de développement en solo sur trois ans avait été érigé . Mais Match.com va peut-être à nouveau bouleverser ce schéma.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur