Rentabiliweb vs Hi-media : clash sur Allopass

CloudE-paiementJuridiqueMarketingPublicitéRégulations

Les deux sociétés engagées dans divers segments d’activités Internet (e-publicité, e-marketing, e-paiement) s’affrontent en justice pour “concurrence déloyale” et “dénigrement”.

Rentabiliweb et Hi-media ont entamé un duel devant la justice pour “concurrence déloyale” et “dénigrement”.

Jean-Baptiste Descroix-Vernier (Rentabiliweb) vs Cyril Zimmermann (Hi-media). C’est vraiment deux profils différents de Net-entrepreneurs à la française : le premier assume son côté “manager-trublion-rebelle”, le second cultive son image plus lisse de professionnel de l’e-marketing.

Tous deux dirigent des sociétés cotées en Bourse et ils ont des intérêts stratégiques dans la publicité en ligne et les paiements électroniques. Avec parfois des signes particuliers comme Rentabiliweb qui a fait une incursion dans le business des sites pour adultes sur Internet.

La tension entre les deux fournisseurs concurrents de services Internet est montée fin 2010. Motif principal : la mise en vente de la plate-forme de micro-paiement Allopass de Hi-media jugé désuète par Rentabiliweb.

Celle-ci s’était jadis intéressée par sa reprise mais “ce n’est plus le cas depuis 2009”, assure Rentabiliweb. Pourtant, fin 2010, la rumeur courait toujours.

Une bataille de communication voire de désinformation entre les deux protagonistes a fini devant les tribunaux.

Une première décision de justice vient de tomber, plutôt à l’encontre du plaignant Rentabiliweb.

Dans une décision en date du 1er juillet, le tribunal de commerce de Paris a condamné pour “concurrence déloyale” la société de Jean-Baptiste Descroix-Vernier.

Celle-ci devra verser 100 000 euros de dommages et intérêts. Hi-media considérait que Rentabiliweb a dénigré publiquement Allopass et la justice a suivi ce raisonnement.

Mais ce n’est pas fini. Dans un communiqué en date du 5 juillet, Rentabiliweb déclare avoir saisi la cour d’appel de Paris dans le différent qui l’oppose à Hi-media. Considérant que la décision du tribunal de commerce de Paris est “injustifiée” et “sans fondement factuel”.

Néanmoins, Rentabiliweb a obtenu en partie satisfaction lors du premier round. Le tribunal de commerce de Paris a sanctionné Hi-media qui a agi de manière déloyale à l’encontre de la la société plaignante.

La société de Cyril Zimmermann serait impliquée dans la diffusion de propos dénigrant Rentabiliweb sur des blogs et des forums.

Elle aurait même procédé à la suppression de mentions concernant des produits de micro-paiement de Rentabiliweb sur l’encyclopédie en ligne Wikipedia. Un préjudice que la justice a évalué à 25 000 euros.

Au-delà de cet accrochage, des tensions ressurgissent de manière récurrente entre les deux groupes.

Fin 2008, Boursier.com évoquait “un scénario de rapprochement” entre Hi-media et Rentabiliweb mais le processus avait été interrompu au début de l’année suivante.

A l’époque, les dirigeants soulignaient “des importantes divergences de culture et d’approche”.

En 2011, il en reste visiblement des traces.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur