Rentrée Microsoft France : Windows 8 rajeunit, les start-up sont chéries et Nokia est embelli

L’équipe de direction de Microsoft France a présenté son programme sur le deuxième semestre 2013. En prenant en compte les mouvements telluriques observés au niveau de la maison-mère américaine.

microsoft-france-rentree-alain-crozier1

L’ambiance de la rentrée de septembre est particulière chez Microsoft France.

En surface, tout va bien. Mais la firme de Redmond est plongée dans un cycle de transformations pour plusieurs raisons.

Le départ du CEO Steve Ballmer est annoncé d’ici un an, sur fond de nouvelle organisation « Terminaux et services » (et on peut s’attendre à un nouvel aiguillage stratégique avec son successeur).

Néanmoins, on peut encore compter sur le charismatique boss : d’ailleurs, il sera à Paris le 8 novembre prochain pour lancer l’EBG Summit on Digital Innovation.

Parallèlement, Microsoft procède au rachat de Nokia pour disposer d’une marge de manœuvre plus grande dans la mobilité.

Sous un angle produits, la prochaine étape sera la disponibilité de Windows 8.1 censée rattraper « les erreurs de jeunesse » observés au lancement de Windows 8 (disparition du bouton démarrer, manque de fluidité dans le passage à l’interface bureau et Modern UI, etc.).

En guise de vision décalée sur la perception des nouvelles technologies, la branche française de l’éditeur a invité l’académicien Michel Serres à participer à cette plénière.

Alain Crozier : départ de Steve Ballmer ? No comment

Alain Crozier, Président de Microsoft France, sait qu’il est attendu au tournant. Mais les journalistes vont être déçus : « Ne vous attendez pas à des commentaires de notre part sur le départ de Steve Ballmer. »

Il a juste rappelé que Microsoft demeure un leader de l’IT qui reste sur les marchés grand public et professionnels : 300 millions utilisateurs Skype, 400 millions de comptes actifs Outlook et 250 000 entreprise dans Azure (la plateforme cloud de Microsoft).

Autre principe que Microsoft cherche à ériger comme point cardinal :  la protection de la vie privée (« privacy by design », dixit Alain Crozier).

Un postulat qui n’est pas évident au regard du scandale de cyberespionnage de masse Prism par la NSA et ses anciennes pratiques antitrust dénoncées par la Commission européenne.

« Nous ne lisons pas les mails en vue d’une exploitation commerciale. » Une pierre lancée dans le jardin de Google.

Le patron de Microsoft France a également insisté sur son implication sociale via des initiatives « de soutien à la jeunesse ».

Ainsi, l’initiative YouthSpark (« une nouvelle génération d’engagements solidaires pour l’entreprise ») est déclinée sous forme de deux partenariats : la Web@cademie et Rêve et Réalise.

Start-up : Microsoft Ventures s’installe

De l’intervention de Jean Ferré, Directeur Plateforme et Ecosystème de Microsoft France, on retiendra que l’éditeur se rapproche encore plus près des start-up avec le développement de Microsoft Ventures.

Ce programme regroupe toutes les initiatives de soutiens aux jeunes pousses.

Aux Etats-Unis, l’éditeur est même passé au stade de l’investissement direct aux Etats-Unis (une dizaine de participations recensées dans des start-up).

En France, terre natale du programme local Idées transformé en initiative globale BizSpark (soutien technique, consulting, réseautage), Microsoft n’est pas encore arrivé au stade du financement direct des start-up.

Il passe encore par un réseau de fonds d’investissement. Mais la volonté global est bel et bien d’accompagner à terme les sociétés en fonds propres, en collaboration avec des partenaires tiers spécialisés dans le capital-risque.

Jean Ferré se montre fier du chemin parcouru par le programme Bizspark.

Celui-ci a permis de faire émerger 1300 start-up rien qu’en France avec quelques perles au passage comme Criteo (retargeting publicitaire) et Dailymotion (plateforme vidéos).

Plus récemment, le premier cycle sur trois mois de « l’accélérateur Spark du nom d’un espace parisien visant à coacher des projets start-up jusqu’à la conception d’un prototype opérationnel et d’un désign achevé.

Les 15 start-up de la première cuvée sont allées jusqu’au bout de ce prototype. Ce qui a représenté 140 heures de coaching, a abouti à 80 rendez-vous avec des capitaux-risqueurs et à la signature de 27 partenariats avec de grandes entreprises.

Jean Ferré a également fixé deux grand rendez-vous sur le deuxième semestre : Visual Studio 2013 (sortie prévue 13 novembre à New York) et la mise à disposition générale de Windows 8.1 (disponible à partir du 17 octobre sur Windows Store).

Entreprise : percée d’Office 365 dans le CAC 40

Nathalie Wright, Directrice de la division Grandes entreprises et Partenaires, et Nicolas Petit, Directeur Marketing et Opérations, se sont chargés de présenter les dernières news des services destinés aux entreprises.
Tout en donnant quelques signes d’ouvertures.

SkyDrive Pro, qui permet désormais atteindre 50 voire 100 Go de capacité de stockage dans le cloud (contre 25 Go auparavant), est disponible directement sur l’iPad.

Tandis qu’Office 365 est décliné pour l’iPhone et les terminaux Android.

L’offensive Office 365 porte ses fruits, assure l’éditeur. Microsoft France aime répéter que, sur 50% des entreprises du CAC 40 qui ont adopté des services cloud, 95% d’entre elles ont adopté la déclinaison de la suite bureautique en mode hébergé.

De son côté, Damien Cudel, responsable Data Insights, a effectué des démos de fonctionnalités de décisionnel flirtant avec le big data (Power BI dans Office 365).

Ainsi, l’add-in Power Query permet d’aller chercher des infos sur des sources classiques comme Wikipedia mais aussi sur Facebook. En exploitant le tableur Excell, il est possible d’effectuer une requête sur le moteur Bing pour récupérer des jeux de données depuis Internet et que l’on peut adapter à ses besoins.

Un autre add-in (Power Map) se concentre sur la représentation graphique des jeux de données récupérés.

On imagine ce que ce type de traitements de données en masse pourrait réserver lorsque la dimension open data sera davantage ouvert en France.

Nathalie Wright a rappelé également l’importance de trois partenaires « Entreprises » : Capgemini qui a dévoilé « SkySight » en juin (offre mondiale de services dédiée au cloud développée avec Microsoft), Sage (développement de solutions ERP sur la plateforme Windows Azure pour les PME) et Oracle (les principaux logiciels du groupe de Larry Ellison sont désormais certifiés pour une déportation sur la plateforme Azure).

Mobilité : Windows Phone, le deuxième OS qui comptera en France

De son côté, Marc Jalabert, Directeur de la division Grand public chez Microsoft, a effectué un focus sur Windows Phone et Nokia.

Les nouvelles sont bonnes en termes de (re)conquête.

Kantar crédite l’OS de Microsoft d’une part de marché de 11% en France (7,4 points de gagnés en un an). « On est en tête en Europe », glisse Marc Jalabert.

La déclaration d’Alain Crozier à ce sujet est encore plus significative : « Nous avons l’ambition en France de prendre la deuxième position sur le marché des OS mobiles. »

Le rapprochement Microsoft – Nokia n’est pas encore bouclé dans les statuts mais cela n’empêche pas Microsoft de mettre en avant les smartphones de la firme finlandaise sous Windows Phone 8 : Lumia 520 (« qui fait partie des trois premiers terminaux les plus vendus par les opérateurs »), Lumia 625 (« le terminal qui va démocratiser la 4G en France ») et Lumia 925 (« sa qualité est supérieure pour prendre des photos dans l’obscurité »). En attendant l’arrivée du Lumia 1020 (avec un généreux appareil photo à 41 mégapixels) dont la sortie est prévue en France le 2 octobre prochain.

« Les perspectives offertes par les 2 divisions R&D (Microsoft + Nokia) sont vraiment enthousiasmantes », déclare Marc Jalabert.

Difficile de zapper l’actualité de Surface. La nouvelle génération de tablettes tactiles estampillés Microsoft arrive dans la distribution grand public à partir du 22 octobre avec un réseau élargi à Leclerc (Boulanger, Carrefour, Darty et la Fnac sont déjà dans la boucle).

Dans le domaine du divertissement numérique, c’est la sortie de la console de jeux Xbox One associée à la Kinect de deuxième génération (périphérique de reconnaissance gestuelle et vocale qui se substitue à la manette) qui sera la vedette de Noël (livraison prévue le 22 novembre).

Mais la concurrence sera intense avec la sortie en quasi-simultanée de la PS4 de Sony.

————————–

Quiz : Connaissez-vous vraiment Microsoft ?

——————————

Credit photo NME : Alain Crozier, Président de Microsoft France, lors de la conférence de presse de rentrée.

Rédacteur en chef ITespresso.fr Lire mes autres articles

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Cloud : Accélérateur de Business

Tout savoir sur les atouts Cloud pour les métiers !
Accédez au site Cloud : Accélérateur de Business et découvrez les dossiers et articles dédiés au Cloud, visualisez les vidéos interviews et témoignages clients et téléchargez gratuitement les études et livres blancs.

Derniers commentaires



0 replies to Rentrée Microsoft France : Windows 8 rajeunit, les start-up sont chéries et Nokia est embelli

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

21:39:07