Rentrée riche dans les nouveaux processeurs

Cloud

Cette année, nombre de nouvelles technologies, dont le fameux PCI Express, émergent pour mieux tirer parti d’une avalanche de nouveaux processeurs. PC Direct fait le point sur les dernières évolutions.

Athlon 64, Athlon FX-53, Pentium 4 5xx, Pentium 4 EE, Sempron, chipsets i915, LGA-775, socket 939, PCI Express, DDR2… La rentrée s’annonce riche en nouveautés technologiques, tant du côté des processeurs que des composants de la carte mère qui les accompagnent. Les dernières évolutions technologiques et les stratégies marketing des fabricants ont fait l’objet d’un dossier spécial réalisé par la rédaction de PC Direct dans son édition de septembre*.

Une chose est sûre, Intel reste la locomotive qui tire le secteur vers des performances toujours plus impressionnantes. Non pas tant grâce aux fréquences record de 3,6 GHz de ses nouveaux Pentium 4, que des circuits logiques qui en tirent parti. Ainsi, sans les chipsets i915 et i925, la fréquence d’horloge extrême du P4 560 et son mégaoctets de mémoire cache seraient sous exploités. Les nouveaux northbridge, ainsi que les southbridge ICH6W et ICH6RW, visent à supporter les nouvelles architectures induites par le PCI Express (qui élargit considérablement la bande passante dédiée, notamment, aux applications graphiques et vidéo), la nouvelle norme audio HDA (Hight Definition Audio), le support de stockage en Raid 0 et Raid 1 avec le Matrix Storage, ou encore la nouvelle génération de mémoire vive DDR-2, laquelle devra attendre l’arrivée des bus systèmes cadencés à 1 066 MHz (contre 800 MHz au mieux aujourd’hui) pour tirer pleinement parti de ses potentialités.

Débarquement massif des Media Center

AMD n’est pas en reste. Le challenger se distingue depuis plusieurs mois du leader par l’adoption de l’architecture 64 bits, tant sur les puces destinés aux serveurs (les Opteron) que les versions pour ordinateurs de bureau avec les Athlon 64 et Athlon FX-53. Certes, le mode 64 bits n’est pas encore supporté par les OS Microsoft grand public (Linux, en revanche, est à jour) ce qui limite l’intérêt des Athlon FX et 64. Mais indépendamment du 64 bits, l’intégration du contrôleur mémoire directement sur la puce améliore significativement les performances de cette gamme de produit. De plus, après avoir lancé les nouveaux Athlon sur 3 sockets différents, le fondeur de Sunnyvale se dirige vers une unification du support. Le socket 939 domine désormais sur les nouvelles cartes mère aux dépens des versions 940 et 754. AMD n’en oublie pas moins l’entrée de gamme avec le modèle 32 bits Sempron qui n’est jamais qu’un Athlon XP agrémenté de la fonction de sécurité NX et de la technologie d’économie d’énergie PowerNow.

Difficile de faire son choix parmi cette explosion de nouveautés. Les performances pures, critère de choix parmi d’autres, permettent de se faire une idée sur la qualité des processeurs. Le laboratoire pan-européen VNU a testé 16 puces : 10 Intel P4 et 6 AMD Athlon 64. Si l’Athlon FX-53 arrive en tête des performances multimédia, les P4 haut de gamme (P4 560 et modèles Etreme Edition) occupent majoritairement le haut de l’affiche des tests. Mais à des prix hors de portée de nombreuses bourses. De leur côté, les constructeurs ont fait leur choix : les machines d’entrée de gamme avec des AMD Athlon XP en fin de vie tandis que le haut de gamme est fourni par du P4, notamment pour les PC estampillés Media Center qui débarquent en masse.

(*) Tous les détails des tests et analyse des processeurs dans PC Direct, septembre 2004, 200 pages, 3 euros, en vente dans tous les kiosque à partir du 13 août. PC Direct est une publication du groupe VNU Publications France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur