Réorganisation Microsoft : petits arrangements avec AOL et Uber

EmploiManagementMarketingPublicitéRessources humaines
microsoft-aol-publicite
1 3

Double cession pour Microsoft : le business publicitaire – à l’exception du search – est confié à AOL tandis qu’Uber reprend une partie de l’activité cartographie.

Investi il y a près d’un an à la tête de Microsoft, Satya Nadella maintient sa dynamique de restructuration du groupe, articulée autour de deux axes majeurs : cloud et mobilité.

Cette réorganisation, qui a occasionné des vagues de suppressions de postes sans précédent dans l’histoire de la multinationale quarantenaire, a aussi précipité la fin de nombreux projets. Elle entraîne aujourd’hui un net coup de frein sur l’activité publicitaire, partiellement transférée à AOL.

Le groupe médias-télécoms américain assurera la gestion et la vente des stocks d’annonces de Microsoft aux formats display, mobile et vidéo sur 9 marchés, dont la France. Il constituera l’inventaire relatif aux principales marques en ligne du premier éditeur mondial : la page d’accueil MSN, Outlook.com, Xbox, Skype, etc.

Bloomberg, qui s’appuie sur le témoignage d’une source dite « proche du dossier », évalue à environ 1200 le nombre d’employés Microsoft concernés par cette annonce. D’après TechCrunch, l’intégralité de ce personnel se verra proposer un reclassement, que ce soit en interne, chez AOL… ou chez AppNexus, partenaire de Microsoft sur la publicité programmatique dans une quarantaine de marchés.

Le partenariat avec AOL inclut aussi un accord international d’une durée de 10 ans portant sur la recherche et la publicité par liens sponsorisés (search). A compter du 1er janvier 2016, Bing – 20 % du trafic global des moteurs de recherche aux États-Unis selon Microsoft – remplacera Google sur l’ensemble du portail AOL. L’occasion d’en tester les performances à plus grande échelle.

Dans le même temps, AppNexus devient l’unique partenaire commercial de Microsoft sur 10 marchés en Europe. Une démarche qui fait suite au « succès » du pilote lancé l’année passée dans les pays scandinaves autour de la programmatique.

Microsoft lâche du lest sur la publicité, mais conserve le pilier search… rentable après 6 ans d’exploitation, selon Rik van der Kooi. Le vice-président de l’Advertiser and Publisher Solutions Group a confirmé cette information à Marketing Land, alors même que Bing et MSN ont, à eux deux, entraîné plus de 10 milliards de dollars de pertes ces cinq dernières années, comme le rappelle Reuters.

Microsoft rentre également dans le rang sur la cartographie. L’Américain Uber (marché VTC) reprendra une partie de l’activité ; en l’occurrence, les équipes qui travaillent sur l’acquisition et le traitement d’images. Une centaine d’ingénieurs devraient être du voyage.

A l’heure actuelle, Uber utilise les technologies d’Apple, de Google et du Chinois Baidu. Les outils Microsoft ne constitueront vraisemblablement pas un substitut, mais un complément. Microsoft pourrait faire payer des droits de licence à Uber ou lui revendre une partie de son portefeuille de propriété intellectuelle.

Crédit photo : Bacho – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur