Resamania et Stadline jouent maintenant dans la même équipe

EntrepriseFusions-acquisitionsLevées de fonds
resamania-stadline
3 32

Spécialisés dans l’édition de logiciels de gestion dans le secteur sportif, les Français Resamania et StadLine fusionnent et bouclent une levée de fonds de 1,1 million d’euros.

Resamania, éditeur français de solutions SaaS dédiées à la gestion des clubs de sport et de fitness, vient de fusionner avec un de ses concurrents, le nordiste StadLine, qui conçoit des logiciels pour les clubs et les fédérations sportives.

Le rapprochement s’accompagne d’une levée de fonds d’un montant de 1,1 million d’euros, avec le concours de la société de capital-investissement Nord Capital Partenaires, co-détenue par le Crédit Agricole Nord de France et Turenne Capital Partenaires.

Fondé en 2008, Resamania propose aux clubs de fitness, contre un abonnement mensuel de 79 euros HT, des services Web dédiés à la gestion clients : base clients et prospects, planification et réservation en ligne, gestion des forfaits et des abonnements, module de caisse, prélèvement automatique et paiement en ligne, suivi des actions commerciales, contrôle des accès.

L’éditeur a enregistré un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros en 2014.

De son côté, StadLine, créé en 2004 par Pascal Farange et Jérôme Weber, propose des prestations sur-mesure pour la gestion de clientèle des clubs de sport et des fédérations sportives : planning de réservation accueil, réservation par Internet ou iPhone, gestion des membres et des cotisations, gestion de la caisse et de la boutique, comptabilité, gestion des licenciés, gestion des affiliations…

« Ce rapprochement est un véritable coup d’accélérateur et représente de nouvelles perspectives pour le marché du logiciel de gestion en ligne tout entier. La fusion nous permettra de poursuivre notre croissance sur nos marchés respectifs, tout en élargissant le panel de solutions communes dans la logique du “all-in-one” », souligne Pascal Farange, co-fondateur de StadLine.

« Nous serons désormais en mesure de développer de nouvelles offres pour des structures privées, des associations, des institutions sportives nationales voire internationales », a déclaré Frédéric Buisson, DG de Resamania.

Implanté à Lille et à Paris, le nouveau groupe espère afficher un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros d’ici 5 ans, et compte entamer une phase d’internationalisation.

 

Crédit image : Halfpoint – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur