Resatis et Aredia convergent

Mobilité

Ces deux réseaux de revendeurs, l’un centré sur l’informatique, Aredia, et l’autre plus sur les télécoms, Resatis, se sont alliés début décembre.

Convaincus du caractère porteur et incontournable de la convergence entre les technologies informatique et télécoms, les groupements de revendeurs Aredia et Resatis ont décidé de collaborer activement. Issu du monde informatique, le premier réseau regroupe 22 adhérents actifs, ainsi que six affiliés. Quant au second, Resatis, il fédère 23 revendeurs et intégrateurs spécialisées télécoms. “Fort de ces 45 sociétés, qui réalisent un chiffre de vente cumulé de 560 ME, et emploient 3 900 collaborateurs, le nouvel ensemble devient le premier groupement IT français”, explique non sans fierté Georges Saliege, gérant d’Aredia.

Sur le papier, car les deux structures n’ont pas encore noué de liens capitalistiques, “mais cette hypothèse n’est pas exclue dans un futur proche. C’est le marché qui décidera”, précise Philippe Limantour, directeur délégué de Resatis. Certes, mais ce dernier remplacera quand même Jean-Charles Benlolo au poste d’animateur d’Aredia dès janvier. Ce scénario est d’autant plus crédible que les deux réseaux se connaissent bien. “Nous partageons les mêmes valeurs” commente Georges Saliege…, ainsi que le même fondateur, Michel Lavandier, le p-dg d’Ariane. Ce revendeur IT est toutefois le seul membre commun aux deux groupements. En outre, ces dirigeants étudient un rapprochement des bureaux parisiens d’Aredia (92) et de Resatis (94), ainsi qu’un regroupement de leurs achats au niveau des accords cadres.

Mais comment cette collaboration se traduira-t-elle concrètement sur le terrain ? “Les adhérents de chaque réseau pourront revendre nos offres et prestations de services télécoms et informatiques respectives”, commente Philippe Limantour. Le dirigeant ne redoute donc pas, du moins dans l’immédiat, de concurrence frontale entre les acteurs des deux réseaux. Pourtant, leurs zones de vente se recoupent dans de nombreuses villes. Georges Saliege reconnaît que la spécialisation particulière des revendeurs de Resatis facilite leur intégration dans Aredia, et réciproquement : « Compte-tenu de leur compétences complémentaires, ils pourront même travailler en binôme pour remporter des affaires ». Enfin, ces groupements travaillent sur l’élaboration de formations et d’offres packagées communes pour leurs adhérents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur