Réseau social : Diaspora se lance à l’attaque du géant Facebook

Mobilité

Le nouveau réseau social open source et décentralisé Diaspora veut faire de l’ombre à Facebook, en faisant le pari d’une meilleure protection des données personnelles des membres.

Facebook va bientôt voir débarquer un nouvel acteur sur son terrain de jeux. Quatre étudiants américains ont en effet décidé de lancer ce 15 septembre leur réseau social open source et décentralisé baptisé Diaspora.

Daniel Grippi, Maxwell Salzberg, Raphael Sofaer et Ilya Zhitomirskiy, inscrits à la New York University, ont annoncé “que c’était un honneur de faire partie de cette construction d’un nouveau type de Web”. Pour aider à son développement, ces étudiants ont réussi à récolter plus de 200 000 dollars de dons. Le lancement de Diaspora passera d’abord par la divulgation du code source.

Diaspora se présente comme un site communautaire d’un nouveau genre, capable de ne pas porter atteinte à la protection de la vie privée. Les informations personnelles des membres seront en effet stockées chez les utilisateurs, et non pas au sein de serveurs gérés par une seule entité, comme c’est le cas pour Facebook.

Diaspora s’est fait remarqué durant la période où le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, s’enfoncait dans la controverse générée par les changements d’options pour le partage des des informations personnelles des membres du site.

Face aux réactions violentes des utilisateurs, Facebook a radicalement simplifié ces paramètres pour permettre un contrôle plus transparent des contenus sur les comptes utilisateurs.

Pour éviter ce genre de problèmes, l’équipe de Diaspora a mis au point une façon claire et contextuelle de partager. “Cela se traduit par des moyens intuitifs de décider quoi partager avec qui”, explique-t-elle.

Adaptation français d’un article eWeekEurope.co.uk intitulé “Facebook rival Diaspora set for september” en date du 27 août 2010


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur