Réseau social : l’irréductible UnThink s’attaque à Facebook

Marketing
logo Unthink

Dans un monde virtuel dominé par Facebook, un irréductible réseau social basé en Floride oppose une résistance farouche à des sites communautaires qu’il considère irrespectueux de la confidentialité. Son nom : UnThink. Son credo : la liberté.

En ces temps où la planète 2.0 semble acquise à la toute-puissance de Facebook, quelques irréductibles opposent encore leurs griffes à la crinière d’un réseau social touffu de 800 millions d’utilisateurs.

Le dernier résistant en date se nomme UnThink. Basée en Floride (USA), cette start-up mise sur la confidentialité et le contrôle effectif de l’utilisateur sur ses données.

P-DG et fondatrice d’une entreprise qui emploie une centaine de salariés à travers le monde, Natasha Dedis exerce depuis 2008 au siège de Tampa Bay.

Elle ne manque pas d’afficher sa politique anti-Facebook, quand bien même la raison contraint la passion à bannir toute volonté de déboulonner l’indétrônable Mark Zuckerberg.

D’autant plus qu’UnThink, au-delà de cette opposition des style et de principes, reprend la définition et les fondements du réseau social traditionnel.

Il octroie toutefois à chacun de ses membres (inscrits uniquement sur invitation) une liberté exacerbée dans le contrôle de ses données personnelles.

Natasha Dedis s’exprime en ce sens sur Unthink.com.

Si nous voulons être libres, nous devons garder le contrôle de nos communications“, dans le cadre d’un projet ouvert, mais non exposé à tout venant, comme le serait Facebook avec l’Open Graph, selon de récentes accusations qui font état de la création de faux profils à des fins lucratives.

Ce qui est vrai pour les informations personnelles l’est aussi pour les éléments extérieurs. De ce fait, c’est l’usager qui sélectionne quelles publicités afficher sur son profil.

Si d’aventure il ne souhaite pas voir son mur constellé de bannières et encarts interactifs de réclame, il peut s’acquitter d’une contribution symbolique de 2 dollars par mois.

Il s’agit bien, en somme, de publicité ciblée, mais sur la base d’une définition préalable de la part de son destinataire. Une relation de gagnant à gagnant pour l’annonceur comme pour sa cible ?

 

Crédit images : Copyright UnThink Technologies


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur