Réseaux de stockage, les acteurs s’organisent

Cloud

Le secteur des réseaux de stockage commence à prendre forme. Pour preuve les annonces récentes faites notamment par IBM et par Sun.

Les réseaux dédiés au stockage (SAN pour Storage Area Networks) sont d’actualité cette semaine. A commencer par IBM qui annonce l’ouverture de 50 centres SAN. Dédiés à l’e-business, ces centres ouvriront prochainement dans 20 pays à raison de 5 par semaine. Cette décision s’inscrit dans un programme de 400 millions de dollars pour faire face à l’explosion du besoin en volume de stockage des données. Selon IDG Research, 64 % des entreprises disposent actuellement ou envisagent de se doter d’un réseau de stockage dans l’année. IDC prévoit quant à lui l’explosion des besoins de stockage qui devrait entraîner le doublement du marché mondial de l’archivage sur bande. Ce dernier passerait à 5 milliards de dollars en 2003. IDC précise que la croissance devrait atteindre 25 % par an jusqu’en 2003.

L’ouverture des centres d’IBM viennent compléter les sites de test SAN déjà implantés par ce dernier aux Etats-Unis, en Allemagne, en France et au Japon. En France, IBM avait en effet lancer un centre de test à Montpellier au début de l’année 2000. En l’absence de standard, des constructeurs comme IBM, Compaq ou Sun se doivent de créer des centres de tests à travers le monde pour garantir à leurs clients une bonne interopérabilité entre les différents composants d’un réseau de stockage.

Le stockage en réseau répond à un besoin évident des entreprises, celui d’exploiter au mieux les données indispensables à leur bon fonctionnement. Alors que les architectures traditionnelles ont atteint leurs limites, le SAN se révèle sans conteste l’innovation la plus intéressante. Sauvegarde des données, duplication instantanée, consolidation du stockage dans un espace virtuel accessible par tous les serveurs, etc., telles en sont les premières applications.

En France, le marché des SSP (Storage Service Providers) en est plutôt à ces débuts. Storage Telecom se définit comme le seul SSP européen. Créée, il y a trois mois, la société offre un espace de stockage illimité et facture en fonction du Giga consommé par l’entreprise qui stocke ses données. Sur ce marché émergent, Patrick Bayle, directeur associé de Storage Telecom, estime que les SSP devraient arriver.“On peut imaginer que certain opérateurs télécoms, constructeur informatique soient intéressés par ce secteur”, estime-t-il.

Autre société à vouloir se positionner sur le marché des solutions de stockage, Sun qui vient d’annoncer son intention de se faire une réelle place sur ce secteur. Celui-ci représente déjà 25 % de son chiffre d’affaires, soit 2,5 milliards de dollars. Hier, le constructeur a d’ailleurs fait une série d’annonces concernant le SAN. Son offre se décompose en trois domaines : les systèmes matériels de stockage proprement dits, les logiciels de gestions décentralisée pour contrôler tous les serveurs quelque soit l’endroit d’où se connecte l’administrateur et, dernier domaine, les services associés. De plus, Sun vient de passer un accord avec Metromedia afin de fournir des solutions de stockage aux SSP.

Cisco enfin annonce avec la société SAN (c’est bien son nom) son intention de développer des produits pour connecter des réseaux de stockage à travers des réseaux MAN (Metropolitan Area Network) et WAN (Wide Area Network). Les produits utiliseront la Fibre Channel (voir édition du 26 janvier 2000). Toutefois selon James Richardson, Cisco n’a pas encore élaboré de plan stratégique pour se positionner sur le marché des SAN.

Pour en savoir plus :

* Storage Telecom

* Sun

* Cisco


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur