Réseaux et télécoms : les PME restreignent leur budget

CloudEntrepriseManagementOpérateursRéseaux
idc-telecoms-pme

Dans un contexte économique difficile, les restrictions budgétaires qui pèsent sur les PME se traduisent, selon IDC, par une forte baisse des investissements sur le volet réseaux et télécoms.

Après cinq ans de crise, les PME ont redéfini leurs priorités stratégiques : dans une logique de réduction des coûts, elle restreignent fortement le budget alloué à la partie réseaux et télécoms : – 17% entre 2012 et 2013, dans la lignée de la baisse constatée un an plus tôt (-15%).

Le phénomène est encore plus marqué au sein des TPE, dont les investissements ont successivement chuté de 18% en 2012… et de 34% en 2013, malgré un intérêt grandissant pour le cloud et les communications unifiées.

Telles sont les principales conclusions établies dans l’étude* annuelle réalisée par IDC auprès de 530 entreprises de moins de 500 salariés.

Si les dépenses restent stables dans 61% des cas, une part croissante de dirigeants évoquent ‘une décroissance’ de leur budget, assurant que seuls des projets structurants motiveraient un investissement.

Et pour cause : dans un contexte macroéconomique défavorable,  la réduction des coûts est devenu l’objectif premier des TPE/PME, détrônant l’amélioration de la relation client.

Pour autant, entre collaboration en interne, partage de ressources avec clients et prospects, traitement et sauvegarde sécurisée des données ou encore continuité d’accès en déplacement, les pistes à explorer restent nombreuses pour les fournisseurs de solutions.

En tête de liste, le cloud computing, auxquelles s’intéressent 81% des PME, contre 56% en 2012.

Ces dernières ne mettent pas tant en avant la maîtrise accrue des coûts qu’offre ce modèle, mais plutôt sa simplicité, sans installation ni maintenance sur site.

Ainsi, 18% des sondés songent à migrer tout ou partie de leurs logiciels collaboratifs dans le cloud ; 9% pensent à y transférer leurs données ; 8% entrevoient des usages dans la BI (‘Business Intelligence’).

Comme en 2012, les principaux freins restent la dépendance à une connexion Internet et la localisation des data centers – en d’autres termes, la nationalité du prestataire, pour des raisons de confidentialité.

Autre relais de croissance pour les fournisseurs : les réseaux IP.

En 2013, la moitié des PME déclarent avoir adopté une solution de voix sur IP (+ 10 points en un an), quand bien même le mode hébergé avec un central de type Pbx n’est encore présent que dans 15% des entreprises interrogées.

La convergence fixe-mobile soulève autant d’enjeux : 27% des PME se disent intéressées par l’offre grand public de Free Mobile (forfait voix/SMS en illimité et 3 Go d’Internet mobile pour 19,99 euros TTC par mois), qui pourrait “totalement répondre à leurs besoins”.

Mais cette offre pourrait surtout servir d’élément de renégociation pour des contrats souscrits chez d’autres opérateurs.

* Dans le cadre de cette étude conduite en juin-juillet 2013, IDC a interrogé 150 PME (entre 50 et 500 salariés) et 380 TPE (moins de 50 salariés).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les services grand public de cloud computing ?

Crédit photo : tanberin – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur