Réseaux mobiles : Free monte en débit avec Teclo Networks

CloudOpérateursRéseaux
2 0

Pour améliorer les performances de son réseau mobile 3G/4G, Free a déployé la technologie d’optimisation du trafic TCP/IP développée par la société suisse Teclo Networks.

Liée à l’accroissement du parc de smartphones et d’appareils portables comme les tablettes, la hausse du trafic de données sur les réseaux mobiles est un véritable défi pour les opérateurs, qui doivent éviter les engorgements nuisibles à la qualité de service.

Face à cette problématique, Free déploie une technologie baptisée Sambal et dédiée à l’optimisation du trafic sur les infrastructures 3G/4G. A l’origine de cette solution déployable sur serveur, « opérationnelle en moins de deux semaines » et faisant l’objet d’un brevet en cours de validation, on retrouve Teclo Networks.

Cette société suisse – basée à Zurich – fonde ses travaux sur l’amélioration du protocole TCP/IP, lequel a été créé dans le but de transporter des données sur des lignes fixes… et non mobiles. Sambal est son produit phare : il utilise des mécanismes d’accélération TCP/IP pour réduire la latence et les effets liés aux pertes de paquets, avec un objectif : proposer, sur les réseaux mobiles, la même continuité d’accès qu’avec une liaison sur cuivre ou fibre optique.

Free est le premier opérateur français à exploiter cette technologie qui ne recourt à aucun système de cache et offre des capacités de compression. Elle peut en l’occurrence fonctionner en mode transparent (rien ne change pour l’utilisateur final) ou non transparent (légère dégradation des images pour permettre un téléchargement plus rapide. L’optimisation du transfert de données permet aussi de libérer plus rapidement des canaux de transmission et donc d’augmenter la disponibilité du réseau.

La dernière version en date (Sambal 4.0, lancée en février 2014) améliore la gestion du tampon, de la compression des images et de l’analyse de la qualité de service. Teclo Networks évoque « une accélération de 30% en moyenne sur le trafic TCP/IP », avec au minimum « 10% de gain dans la gestion des données » et « un débit jusqu’à 60% plus rapide ».

Après un mois d’essai, Free se contente d’évoquer des résultats « très impressionnants, avec une stabilité sans faille ». « Notre décision d’intégrer cette solution a été rapide et a reposé sur des test en situations réelles« , confirme le directeur financier Thomas Reynaud. Depuis son lancement commercial en janvier 2012, l’offre mobile de Free a retenu 8,6 millions de clients.

sambal-free-mobile

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Free ?

Crédit photo : Mirek Hejnicki – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur