Réseaux optiques : Alcatel-Lucent renforce ses positions avec Tropic Networks

Mobilité

L’équipementier français rachète le fournisseur canadien de solutions réseaux
très haut débit. Des ponts avaient été établis dès 2004.

Alcatel-Lucent renforce ses capacités de déploiement de réseaux optiques en acquérant le fournisseur canadien Tropic Networks. Le montant de la transaction, qui s’appuie sur la collaboration établie en juillet 2004 entre les deux entreprises, n’a pas été communiqué. L’équipementier français indique qu’il prend possession “de la plupart de ses actifs, y compris la totalité de sa propriété intellectuelle”.

Dans un contexte d’essor des réseaux haut débit et d’une hausse de la consommation de la bande passante liée aux usages TIC (vidéo, IP TV, téléchargements, visio-conférence?), Alcatel-Lucent veut s’appuyer sur les forces de Tropic Networks pour répondre aux exigences des câblo-opérateurs et des opérateurs télécoms du monde pour la partie infrastructure optique (planification réseau, activation, technologie de surveillance, maintenance?).

Une propriété intellectuelle clé intéresse particulièrement l’équipementier français : le Wavelength Tracker censé permettre aux opérateurs de moderniser leurs réseaux à moindre coût en y introduisant les dernières innovations de la transmission optique. Alcatel-Lucent souhaite l’associer à sa propre technologie ROADM. D’ailleurs, Tropic Networks avait développé la plate-forme TRX-24000 ROADM avec le Wavelength Tracker.

Quatre levées de fonds en quatre ans pour Tropic Networks
Créé il y a sept ans au Canada, Tropic Networks a largement bénéficié du soutien de fonds d’investissement puisque la société a levé au moins 113 millions de dollars en quatre tours de tables, selon nos calculs. Ainsi, en février 2001, le fournisseur de solutions pour réseaux optiques annonçait une deuxième levée de fonds d’un montant de 60 millions de dollars auprès d’un pool d’investisseurs : Goldman Sachs, AltamiraRaza Venture Funds. Les investisseurs du premier tour – Celtic House International et Kodiak Venture Partners en l’occurrence ? avaient suivi à l’époque. En février 2003, Tropic Networks annonce un nouveau tour de table de 20 millions de dollars. En juillet 2004, Alcatel entre en action en prenant une participation minoritaire dans le capital de la société canadienne lors d’un tour de table de ?33 millions de dollars.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur