Réseaux sans fil : Nokia Siemens Networks pioche dans les technos et les clients Motorola

4GCloudMobilité

La scission de Motorola est à peine validée que NSN saute sur la plupart des actifs stratégiques du pôle BtoB de l’équipementier américain.

Nokia Siemens Networks ne veut pas perdre de temps.

Motorola vient à peine de valider le fait de couper ses activités en deux (mobilité grand public et équipements télécoms professionnels) mais son concurrent finlandais bondit sur la plupart des actifs du pôle BtoB jugés alléchants.

NSN est prêt à mettre 1,2 milliard de dollars en cash pour acquérir une grande partie des solutions pour réseaux sans fil du fabricant américain.

Et d’effectuer un transfert de 7500 collaborateurs pour l’accompagner dans son développement.

La transaction et le rapprochement devraient être finalisés d’ici la fin de l’année.

Dans le catalogue des solutions de Motorola, Nokia Siemens Networks s’intéresse aux solutions GSM, CDMA, WCDMA, WiMAX et la norme prometteuse LTE qui devrait servir de standard pour la 4G.

Outre l’intégration du portefeuille technologique de Motorola, l’équipementier – en fait une co-entreprise à 50/50 entre le finlandais Nokia et l’allemand Siemens – va reprendre à son compte une cinquantaine de contrats opérateurs : China Mobile, Clearwire, KDDI, Sprint, Verizon Wireless et Vodafone.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur