Réseaux sociaux : Bebo et Plaxo déjà rachetés ?

Mobilité

Selon Techcrunch et Valleywag, les deux réseaux sociaux auraient récemment rendu les armes.

Tandis que Facebook et Myspace montent en puissance, les rumeurs se multiplient sur l’avenir des autres réseaux sociaux, au premier rang desquels Bebo, Plaxo et Linked In (qui vient tout juste de débarquer sur le Vieux continent). Si l’on en croit les dernières informations qui viennent d’être publiées sur Techcrunch et Valleywag, deux sites qui sont généralement bien informés sur les opérations ayant trait au Web 2.0, le sort des deux premiers est déjà scellé.

A l’appui d’une source “bien placée”, Techcrunch affirme que Bebo, un réseau social arrivant en deuxième position au Royaume-Uni, a engagé des discussions avec plusieurs acheteurs potentiels. Conseillé par la banque Allen & Co, il aurait trouvé un acquéreur lundi dernier pour un montant qui pourrait atteindre un milliard de dollars, selon les dernières rumeurs.

Le nom de l’hypothétique acquéreur n’a toujours pas été communiqué, même si Techcrunch parie sur Google, considérant que Bebo compléterait bien – géographiquement – son service Orkut et que Microsoft a en ce moment d’autres chats à fouetter avec son OPA sur Yahoo. Plus réservé, The Times estime pour sa part qu’aucun accord n’a pour l’heure été conclu, citant lui aussi Google parmi les prétendants aux cotés des groupes médiatiques Viacom et CBS.

Quant à Plaxo, qui offre un carnet d’adresse en ligne et tente progressivement de se muer en réseau social, il serait tombé dans l’escarcelle de Comcast, selon Valleywag, pour un montant de 175 millions de dollars en numéraire. Le site entretient d’ailleurs d’étroites relations avec ce câblo-opérateur américain auquel il fournit des fonctionnalités de carnet d’adresse depuis mai 2007. Mais, là aussi, Google est également vu comme un possible courtisan…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur