Réseaux sociaux : Bill Gates quitte Facebook pour LinkedIn

Mobilité

Microsoft investit dans Facebook? Bill Gates ouvre un compte chez son concurrent LinkedIn.

Bill Gates vient d’apparaître sur le site de réseau social LinkedIn. En soit, rien d’extraordinaire, si ce n’est que le fondateur de Microsoft a investi 240 millions de dollars chez Facebook (159 millions d’euros), mais qu’il ouvre un compte chez son concurrent.

Au début du mois de janvier, Bill Gates a en effet décidé de fermer son compte sur Facebook, apparemment fatigué de recevoir des milliers de demande de mise en contact. Le quotidien britannique The Sun révélait en février que l’homme le plus riche du monde devait parfois faire face à plus de 8 000 requêtes par heure.

L’apparition de Bill Gates sur ce site créé la surprise au sein de la presse spécialisée, qui se demande si Microsoft ne reporterait pas son attention sur des entreprises plus petites, alors que les tergiversations sur l’acquisition de Yahoo pour 44 milliards de dollars (30 milliards d’euros) s’éternisent.

Sur quoi travaillez-vous en ce moment?

L’audience sur LinkedIn est trois fois moins élevé que chez Facebook : 19 millions de membres pour le premier, plus de 60 millions pour le second. Mais le réseau social pour professionnels semble apprendre du succès de ses concurrents et propose désormais à ses membres de répondre à la question : “Sur quoi travaillez-vous en ce moment ?”, afin de donner un caractère plus dynamique au site. Le “newsfeed”, rapportant les dernières nouvelles de sa communauté, est également présent sur LinkedIn.

Linkedin prévoit à l’avenir d’ajouter des applications permettant aux membres d’être tenus informés sur ce qu’il se passe dans leur domaine d’activité, ainsi que des offres d’emploi. L’objectif est d’accroître la durée de consultation du site qui est d’un peu plus de 6 minutes par utilisateur à l’heure actuelle, contre 21 sur Facebook.

La start-up continue donc son ascension sur la toile, et parvient à attirer l’homme à l’un des réseaux les plus convoité. En attendant, jeudi 28 février, Bill Gates n’avait que trois connexions sur son profil LinkedIn.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur