Les réseaux sociaux vont-ils tuer l’email ?

Cloud

Si, selon le Garner, un milliard d’utilisateurs auront recours à la messagerie mobile en 2014, les réseaux sociaux pourraient peu à peu remplacer les e-mails comme premier vecteur de communication pour les professionnels.

D’ici 2014, un milliard de mobinautes utiliseront les messageries mobiles pour avoir accès à leurs e-mails, pronostique une étude du cabinet Gartner. Déjà, en 2010, le nombre de comptes de webmails mobiles est estimé à 80 millions, correspondant en réalité à 60 millions d’utilisateurs actifs.

Cette percée sera due, selon Gartner, à la standardisation et à l’interopérabilité des serveurs e-mails et des services associés.

“Les gains de productivité associés à l’utilisation d’une messagerie mobile à pousser son adoption auprès de nombreux collaborateurs d’une entreprise. En 2010, la messagerie mobile d’entreprise reste une priorité pour les entreprises, dont le nombre de salariés mobiles peut atteindre jusqu’à 40% des effectifs“, note Monica Basso, analyste pour le cabinet Gartner.

Le Gartner définit une messagerie mobile d’entreprise comme étant un compte-e-mail individuel utilisé depuis un terminal mobile, à partir d’un client léger ou un navigateur Web, via la mise en place d’une passerelle connectée au serveur de messagerie de l’entreprise.

L’émergence des réseaux sociaux et des outils de travail collaboratif pourrait aussi bientôt supplanter l’usage des messageries mobiles pour les professionnels.

En 2014, le Gartner prédit que les réseaux sociaux auront remplacé les e-mails comme premier vecteur de communication pour environ 20% des utilisateurs professionnels.

Le  développement de la technologie cloud computing pour les messageries devrait aussi se tailler une place de plus en plus importante au fil des ans. La messagerie en mode cloud devrait représenter, en 2012, plus de 10% des comptes utilisés, contre seulement 3% actuellement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur