Résultats Adobe : comme un poisson dans le cloud ?

CloudMarketing
resultats-adobe-2015
2 13

Adobe est monté en puissance au cours de son dernier exercice fiscal, sur fond de transition vers le cloud entre son coeur de métier et les solutions marketing.

Les investisseurs ont favorablement accueilli les indicateurs affichés par Adobe à l’issue de son exercice fiscal 2015, achevé le 27 novembre dernier : le cours boursier de l’éditeur américain a progressé de plus de 5 % ce jeudi après la clôture des échanges sur le Nasdaq.

Les marchés ont notamment salué la forte hausse du nombre d’abonnements à l’offre Creative Cloud : 2,71 millions de plus sur l’année (dont 833 000 ajoutés au 4e trimestre), pour une base de 6,17 millions de souscripteurs.

Adobe souligne la diversité de sa clientèle : si 52 % des abonnés ont opté pour la formule complète, les autres n’exploitent que certaines composantes de l’offre. Une flexibilité qui, selon l’éditeur, « permet de recruter des utilisateurs individuels qui n’auraient jamais acheté les produits Adobe auparavant ».

Sur le dernier trimestre d’activité, la division Digital Media, qui comprend le Creative Cloud aux côtés de produits comme la visionneuse PDF Acrobat, dégage un chiffre d’affaires de 875,3 millions de dollars, en hausse de 35 % sur un an. On en est à 3 milliards de dollars sur 12 mois glissants.

La progression est moins forte pour la division Digital Marketing : + 2,3 %, à 382,7 millions de dollars, dont plus de 90 % issus de l’offre Marketing Cloud, portée, d’après Adobe, par une migration vers le cloud « plus rapide que prévu »*.

Revenus récurrents

En ajoutant les prestations de support et de service, le CA global sur le trimestre ressort à 1,306 milliard de dollars, soit 21,7 % de plus qu’à la même période en 2014.

Dans le même temps, les dépenses d’exploitation se stabilisent : + 3,4 %, avec 220 millions de dollars investis en R&D et 441 millions en commercial/marketing.

Bilan : sur une marge brute de 1,105 milliard de dollars, le résultat net s’élève à 311,898 millions de dollars, contre 195,662 millions un an plus tôt – ce qui fait 44 cents par action en normes comptables GAAP ; voir la synthèse des résultats au format PDF.

Sur l’année fiscale, le chiffre d’affaires atteint 4,796 milliards de dollars (+ 16 %), pour un bénéfice par action de 2,08 dollars (non-GAAP). Au 27 novembre 2015, Adobe emploie 13 893 personnes et s’est assuré près de 3 milliards de dollars de revenus non encore facturés, car percevables dans le cadre d’abonnements avec engagement.

L’un des objectifs pour 2016 sera d’augmenter le revenu moyen par utilisateur grâce à des services annexes comme la banque d’images Adobe Stock, qui fait l’objet de multiples intégrations avec les produits de l’éditeur.

L’attention se portera aussi sur Document Cloud.

Lancée en mars, cette solution de gestion électronique des documents (GED) fondée sur l’application Acrobat DC doit permettre de contrôler l’ensemble du workflow lié à la mise au point d’un document : création, vérification, validation, signature, suivi. Au 4e trimestre de l’exercice fiscal 2015 décalé, elle a contribué pour plus de 200 millions de dollars au CA d’Adobe.

* Se sont récemment ajoutés au portefeuille de clients : Home Depot, Etihad Airlines, McDonald’s et Comcast Cable.

Crédit photo : Ken Wolter – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur