Résultats Amazon : la Bourse sanctionne malgré un bénéfice record

CloudE-commerceE-paiementMarketing
resultats-amazon-t2-2016
5 5

Les offres de services – dont les solutions cloud – permettent à Amazon d’accroître nettement ses marges. Mais cela ne suffit pas aux investisseurs.

Les résultats financiers d’Amazon ont refroidi Wall Street.

En nette hausse aux heures de cotation ce jeudi (+ 9 %), l’action du groupe américain a piqué du nez dans les échanges d’après-Bourse : – 13 %.

Dans l’absolu, Amazon affiche, sur le 4e trimestre 2015 (correspondant au 2e trimestre de son exercice fiscal 2016 décalé), un résultat net sans précédent : 482 millions de dollars, battant le record établi cinq ans plus tôt à 416 millions de dollars.

Mais les marchés en voulaient plus : ils n’attendaient pas moins de 546 millions de dollars.

Amazon ne satisfait pas non plus aux exigences en termes de chiffre d’affaires, quand bien même les indicateurs sont en croissance : + 22 % sur un an, à 35,747 milliards de dollars (+ 26 % à taux de change constant).

Les produits restent le principal poste de revenus, à 26,618 milliards de dollars. Mais ce sont bien les services (9,129 milliards) qui progressent le plus rapidement. Ce qui se ressent dans la marge brute, qui passe de 29,5 % à 32 % d’une année sur l’autre.

Du côté des dépenses, c’est n’est pas tant en marketing qu’elles augmentent (1,755 milliard de dollars, contre 1,526 milliard un an plus tôt), ni même en R&D (3,571 milliards), mais en logistique : 4,546 milliards de dollars, dont 1,842 milliard de coûts d’expédition – Amazon est déficitaire sur ce poste, avec 4,17 milliards de coûts sur 2,328 milliards de CA.

Le groupe de Jeff Bezos, qui revendique 230 800 employés au 31 décembre 2015 (temps partiel compris), voit son résultat d’exploitation progresser de 88 % sur un an, à 1,108 milliard de dollars. Le résultat net, lui, est plus que doublé, atteignant 1 dollar par action.

Les indicateurs sont particulièrement favorables pour la branche cloud Amazon Web Services : chiffre d’affaires en hausse de 69 % (2,405 milliards) et résultat d’exploitation presque triplé (687 millions). C’est désormais 7 % de l’activité globale du groupe.

L’Amérique du Nord (États-Unis, Canada) reste la locomotive d’Amazon : elle pèse 60 % du chiffre d’affaires (21,501 milliards ; + 24 % sur un an), contre 33 % pour le reste du monde (11,841 milliards ; + 12 % d’une année sur l’autre).

Les prévisions pour le trimestre en cours font état d’un chiffre d’affaires de 26,5 à 29 milliards de dollars. Amazon capitalise sur ses 300 millions de clients revendiqués, dont une part croissante abonnés à l’offre Prime (+ 51 % en 2015 ; confer la synthèse des résultats au format PDF).

Crédit photo : Jeramey Lende – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur