Résultats Apple : des faiblesses malgré l’iPhone

MacMobilitéPoste de travailRégulationsSmartphonesTablettes
apple-resultats-exercice-fiscal-2013

En dépit de ventes records pour l’iPhone, Apple affiche, pour la première fois depuis 2002, un résultat net en baisse à l’issue de son exercice fiscal clos le 28 septembre.

Tous modèles confondus, Apple a vendu, durant le dernier trimestre de son exercice fiscal 2013 clos le 28 septembre, 33,8 millions d’exemplaires de l’iPhone. Soit 26% de plus qu’il y a un an.

Porté par le succès commercial des versions 5S et 5C (écoulées à 9 millions d’unités en trois jours), cette dynamique ne se traduit pas pour autant dans les autres compartiments de l’offre.

Tout au plus les ventes de l’iPad restent-elles stables : 14,1 millions de tablettes ont trouvé acquéreurs entre juillet et septembre 2013, contre 14 millions sur la même période en 2012.

Il n’en va pas de même pour les ordinateurs Mac (-7%, à 4,6 millions d’exemplaires) et les baladeurs iPod (-35%, à 3,5 millions d’unités).

La forte hausse des revenus générés sur iTunes (+22%) contribue à la croissance du chiffre d’affaires, qui s’élève à 37,5 milliards de dollars, surpassant les attentes de analystes.

Mais le résultat net est en baisse : -8,6% à 7,5 milliards de dollars, pour un bénéfice par action de 8,26 dollars (-4,7% en normes GAAP).

La marge brute recule elle aussi, pour le 7e trimestre consécutif. Un temps fixée au-delà des 40% grâce à la baisse de prix de certains composants, elle est revenue à 37% (-6 points en un an).

Même tendance sur l’ensemble de l’exercice fiscal 2013 : le chiffre d’affaires croît de 9,2% (171 milliards de dollars), porté notamment par une hausse des ventes dans les Apple Stores (+6%), mais le résultat net s’écroule de 11,2%, pour atteindre 37 milliards de dollars.

L’augmentation des dépenses en R&D (+31%, à 4,48 milliards de dollars) n’y est pas étrangère. La compression des marges sur le marché chinois, non plus.

Apple y a généré 5,7 milliards de dollars avec un volume de ventes en hausse de 24% grâce à des relais chez China Telecom et China Unicom, mais la pression d’acteurs nationaux comme Huawei, Lenovo et ZTE se fait ressentir sur le segment de la mobilité.

La multiplication des produits low cost sembler influer directement sur le comportement des consommateurs : le prix moyen de vente de l’iPhone est passé de 613 dollars à 580 dollars.

Strategy Analytics estime en outre que la firme de Cupertino ne détient plus, au global, que 13,4% du marché des smartphones et des tablettes, contre 35,2% pour Samsung.

Apple, qui a clos son exercice fiscal avec une réserve de 146,8 milliards de dollars, projette un CA de 55 à 58 milliards pour le trimestre en cours, avec une marge brute stabilisée autour de 37%. Morgan Stanley estime qu’il se vendra 55 millions d’iPhone, contre 47,8 millions en 2012.

Ce lundi, dans les échanges d’après-Bourse, l’action Apple perdait 1,2% de sa valeur, à 523,43 dollars.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous l’histoire d’Apple ?

Crédit illustration : sheelamohanachandran2010 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur