Résultats Apple : l’iPhone et l’iPad servent toujours de locomotive

MarketingMobilitéSmartphonesTablettes

Sur le troisième trimestre 2012, Apple affiche un chiffre d’affaires en hausse de 22,3% par rapport à la même période l’an passé. La progression de l’iPad est plus surprenante que celle de l’iPhone.

Apple est l’une des rares sociétés IT susceptibles de redonner le sourire aux investisseurs.

Mais, malgré de bons résultats, elle reste tiède sur les perspectives et la Bourse apprécie moyennement.

Pour le troisième trimestre de son exercice fiscal (correspond à la période avril-juin), la “Marque à  la pomme” affiche un chiffre d’affaires de 35 milliards de dollars (28,6 milliards de dollars à la même époque l’an dernier), et un bénéfice net de 8,8 milliards de dollars (7,3 milliards de dollars).

Autre indicateur qui donne satisfaction : la marge brute générée a représenté 42,8 %, à comparer aux 41,7 % du même trimestre de l’exercice précédent.

Les ventes à l’international pèse désormais 62 % du chiffre d’affaires total.

Par ligne de produits, un volume de 26 millions d’iPhone a été vendu dans le courant du T3 (+28% par rapport  à la même époque l’an dernier).

Encore plus vertigineux, les ventes d’iPad augmentent de 84% (17 millions de tablettes écoulées).

C’est plus dur pour la vente de Mac (4 millions d’unités écoulées, +2%). Une moindre performance en adéquation avec un marché de vente d’ordinateurs moribond.

L’iPod poursuit sa chute : 6,8 millions de baladeurs (-10%).

Dans le communiqué, Tim Cook, CEO d’Apple, se montre “très satisfaits des ventes record d’iPad”.

Tout en précisant : “Nous venons juste de mettre à jour l’intégralité de la gamme MacBook, allons lancer Mountain Lion demain et iOS 6 cet automne.”

L’enthousiasme ne retombe pas avec “les nouveaux produits incroyables que nous avons dans le pipeline”.

Ce trimestre a aussi été marqué par l’intensification dans la guerre des brevets dans les segments des tablettes et des smartphones opposant Apple et Samsung.

La firme de Cupertino évalue son préjudice à 2,525 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur