Résultats Archos : difficile d’absorber Logic Instrument

MobilitéSmartphonesTablettes
resultats-archos-s1-2015
2 1

L’activité de Logic Instrument dans l’informatique mobile durcie n’est pas encore bénéficiaire. Elle pèse sur les résultats d’Archos, son principal actionnaire.

La parité euro/dollar a eu un impact sur les activités d’Archos au 1er semestre 2015.

Dans l’absolu, le chiffre d’affaires ressort en hausse de 21 % d’une année sur l’autre, à 69,1 millions d’euros en consolidant les résultats de Logic Instrument – spécialiste français de l’informatique mobile durcie dont Archos possède désormais 48,7 % du capital.

Mais la marge brute recule : – 12 %, à 9,1 millions d’euros, soit 13,2 % du CA. Une différence justifiée non seulement par l’appréciation du dollar contre l’euro (estimée à 1,9 point), mais aussi par les éléments non récurrents enregistrés en 2014 (- 3,1 points).

Autre indicateur défavorable : l’augmentation des charges d’exploitation : + 4 %, à 12,8 millions d’euros (voir la synthèse des résultats au format PDF).

Si la R&D ne consomme plus que 700 000 euros (contre 1,2 million l’année dernière, grâce à une « meilleure optimisation des ressources »), les frais commerciaux (ventes, marketing) représentent 5,4 millions d’euros, alors qu’ils s’élevaient à 4 millions d’euros au 1er semestre 2014. Principaux facteurs invoqués : l’augmentation des commissions sur agents et ce partenariat d’envergure signé avec la Fédération française de football.

En dépit d’un développement au Moyen-Orient et en Afrique traduit notamment par une entrée dans le top 5 des marques de tablettes en Égypte (source GfK), le résultat net reste dans le rouge. Les pertes se creusent même d’une année sur l’autre, atteignant 3,5 millions d’euros.

Logic Instrument y contribue à hauteur de 740 millions d’euros, sur un chiffre d’affaires de 4,297 millions d’euros (+ 34 %). Mais Archos veut croire au développement des solutions de mobilité professionnelles : à l’horizon 2018, une tablette sur cinq devrait être utilisée pour des usages en entreprise, selon Forrester.

Au global, l’Europe représente toujours l’essentiel de l’activité d’Archos, à hauteur de 47,3 millions d’euros. Mais c’est bien dans le reste du monde que les ventes progressent le plus vite, en pourcentage comme en valeur absolue : + 55 %, à 17,5 millions d’euros.

La trésorerie nette du groupe s’établit néanmoins à 8,6 millions d’euros au 30 juin 2015, en baisse de 2,1 millions d’euros sur le semestre. La variation résulte de plusieurs flux, parmi lesquels une baisse de la capacité d’autofinancement (- 3 millions) et l’impact de la prise de participation complémentaire dans Logic Instrument (montée, en février 2015, de 34 % à 48,7 % du capital).

On notera également cette baisse de financement des industriels chinois due à un effet de saisonnalité (- 1,3 million d’euros), tout juste compensée par l’encaissement d’un emprunt obligataire (1 million d’euros), les financements obtenus de projets collaboratifs (300 000 euros), un prêt à taux zéro BPI (900 000 euros) et une augmentation de capital (1,8 million d’euros).

Les prévisions pour le semestre en cours font état d’une amélioration de la rentabilité à deux conditions : que le cours euro/dollar se maintienne au-dessus de 1,10 dollar pour 1 euro… et que l’évolution récente de l’organisation de Logic Instrument entraîne effectivement la réduction escomptée du niveau des charges de personnel.

Crédit photo : Pressmaster – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur