Résultats Bouygues Telecom : une ligne directrice entre B&You et la 4G

4GMobilitéRégulationsRéseauxTrès haut débit
4g-bouygues-telecom

Malgré la bonne tenue de la marque B&You et un portefeuille d’un demi-million d’abonnés 4G, Bouygues Telecom reste dans une position délicate sur le marché de la téléphonie mobile.

La position de Bouygues Telecom reste délicate sur un marché de la téléphonie mobile en profonde mutation.

Au sortir d’un 1er semestre 2013 marqué par ‘des performances commerciales modestes’, l’opérateur avait laissé entendre que les premiers effets du plan de transformation mis en oeuvre l’année passée commençaient à se faire ressentir.

La tendance semble s’être vérifiée entre le 1er juillet et le 30 septembre : la filiale télécoms du groupe Bouygues a retrouvé l’horizon de la profitabilité (voir les résultats – document au format PDF).

Avec 11,09 millions d’abonnés au 30 septembre 2013, elle détient encore 17% du marché de la téléphonie mobile (contre 10,2% pour Free, à titre comparatif).

Sur les 9 premiers mois de l’année, son chiffre d’affaires global s’élève à 3,45 milliards d’euros, en repli de 13% par rapport à la même période en 2012.

Les baisses de prix consenties sur tous les segments d’activité – y compris le fixe – n’y sont pas étrangères.

Bouygues Telecom affiche toutefois de meilleures performances en termes d’Ebitda (résultat brut dont on déduit la totalité des frais généraux) : 727 millions d’euros (contre 807 millions en 2012), soit 21% du CA, avec une légère progression annuelle (+ 10 millions d’euros) au 3e trimestre.

Le plan de restructuration ayant permis d’économiser 455 millions d’euros sur les coûts liés à l’activité mobile, le résultat net s’affiche lui aussi en hausse : +26% d’une année à l’autre, à 86 millions d’euros.

Cette progression du bénéfice peut aussi s’expliquer par la baisse des dépenses marketing.

En outre, la hausse des ventes sans terminal entraîne une baisse du CA réseaux et terminaux. Elle est notamment due à l’attractivité du segment ‘SIM only’ via l’offre B&You.

Au 30 septembre 2013, la marque low cost de Bouygues Telecom dispose d’un portefeuille de 1,634 million d’abonnés, dont 33 000 recrutés sur la période de juillet-septembre… et 610 000 en 9 mois.

A contrario, le parc de forfaits recule : depuis début janvier, Bouygues Telecom a perdu 190 000 clients, dont 42 000 au 3e trimestre.

Les analystes estiment que ce déficit serait encore plus marqué si la communication ‘machine to machine’ (M2M) n’était pas incluse dans les statistiques.

Sur le front du haut débit fixe (xDSL et fibre confondus), Bouygues Telecom a recruté 95 000 nouveaux clients dans la période scrutée, pour en totaliser 1,941 million.

Une base qui pourrait s’agrandir avec la commercialisation de l’offre dual play de B&You (15,99 euros TTC).

Parmi les autres perspectives à court terme, le dossier de la 4G LTE.

Bouygues Telecom a ouvert, le 1er octobre 2013, son réseau national qui couvre 63% de la population grâce à la réutilisation de la bande de fréquences à 1800 MHz historiquement allouée aux technologies GSM.

Un demi-million de mobinautes auraient souscrit un abonnement 4G chez Bouygues Telecom (contre 350 000 chez Orange au dernier pointage) et acquis un terminal compatible.

A mi-séance au CAC 40, le titre boursier du groupe Bouygues s’affichait en hausse de 6,5%, à 29,59 euros.

bouygues-telecom-saga

Image 11 of 21

Bouygues Telecom : le quadruple play avec Ideo
Bouygues Telecom invente "les Tout-en-un - le meilleur du mobile et de la box réunis". Mai 2010 : ideo 24/24, la première offre quadruple play avec appels mobiles illimités 24h/24

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Bouygues Telecom ?

Crédit photo : Christophe Lagane – Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur