Résultats Box : la clé est dans l’écosystème ?

CloudEntreprise
resultats-box-t4-2016
3 0

Les partenariats avec IBM, Microsoft ou encore Salesforce ont permis à Box d’augmenter la valeur de ses contrats sur son dernier trimestre d’activité.

Nette ascension pour Box ce mercredi dans les échanges d’après-Bourse à Wall Street : son action, cotée sur le NYSE, a pris 11,55 % pour s’établir à 14 dollars tout rond, soit exactement le prix d’introduction du titre le 23 janvier 2015.

Les investisseurs ont positivement accueilli les résultats financiers de l’entreprise américaine sur le 4e trimestre de son exercice fiscal 2016 décalé, conclu le 31 janvier dernier.

À 84,982 millions de dollars (soit + 36 % par rapport à la même période en 2015), le chiffre d’affaires surpasse les attentes des analystes. La marge brute, en revanche, diminue légèrement, à 70 % du CA, essentiellement en raison des investissements consentis dans les ressources datacenter et dans l’implantation d’un nouveau siège social en Californie, à Redwood City.

Les dépenses en R&D augmentent elles aussi sensiblement : + 50 % environ d’une année sur l’autre, à plus de 20 millions de dollars. Quant au commercial/marketing, il représente à lui seul 68 % du chiffre d’affaires, à 63,257 millions de dollars (contre 83 % l’année dernière, néanmoins).

En y ajoutant 19,019 millions de dollars de dépenses générales et administratives (stable), le résultat d’exploitation est négatif, à – 31,128 millions de dollars. Mais dans l’absolu, les pertes se réduisent : cela représente 37 % du CA, contre 51 % au 4e trimestre 2015 (- 32,229 millions de dollars).

Toujours hors normes comptables GAAP (voir la synthèse des résultats au format PDF pour la réconciliation), le résultat net s’élève à – 31,937 millions de dollars, soit – 26 cents par action.

La société d’Aaron Levie, qui revendique désormais plus de 1 350 employés, affiche une dynamique comparable sur l’année : 302,704 millions de dollars de chiffre d’affaires (+ 40 % sur un an), une perte d’exploitation de l’ordre de 44 % du CA (- 134,316 millions de dollars) et – 1,12 dollar par action.

Le dernier trimestre aura été marqué par le recrutement de quelque 3 000 entreprises supplémentaires (portant le total à 57 000 utilisatrices d’une offre payante), dont plusieurs références comme AIG, Home Depot et Unilever.

L’activité aura été portée par l’élargissement de divers partenariats, notamment avec IBM (Case Manager, Datacap…), Microsoft (Office, Intune) et Salesforce. Ces intégrations, également effectives avec des servies comme WebEx, NetSuite et DocuSign, contribuent à la progression du montant moyen des contrats, de 20 à 30 %, tout en maintenant le churn à un niveau relativement bas (3 %).

Crédit photo : dabobabo – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur