Résultats Bull : cloud et data centers redressent la barre

Régulations
bull-resultats-t3

Les activités liées au cloud et aux data centers ont permis à Bull de relever légèrement la tête au 3e trimestre.

Au sortir d’un premier semestre 2013 conclu sur une perte nette de 5,5 millions d’euros, Bull avait entrepris de redéfinir ses priorités.

Le groupe français de services IT annonçait recentrer sa stratégie sur son coeur de métier : systèmes critiques, calcul intensif (HPC), cloud, sécurité et infogérance.

Les premiers effets de ce repositionnement semble se traduire dans les résultats du 3e trimestre : à taux de change constant, le chiffre d’affaires progresse de 0,7% sur un an, à 264,8 millions d’euros.

Ce léger sursaut ne compense pas pour autant le déclin enregistré durant les 6 premiers mois de l’année : à 870,9 millions d’euros, le volume d’affaires réalisé entre le 1er janvier et le 30 septembre recule de 0,5% par rapport à la même période il y a un an.

Même constat pour les prises de commande, qui cèdent 2,8%, malgré un bond de 4,1% au 3e trimestre.

Au global, la période estivale est restée en demi-teinte : solutions de sécurité en baisse de 0,4% à 26,9 millions d’euros, activités d’intégration en repli de 6,5% à 66,5 millions d’euros, etc.

Coeur d’activité de la firme, la branche Innovative Products & Computing Solutions se distingue : son CA croît de 1,4%, à 171,5 millions d’euros… et ce malgré la chute du marché du HPC (-3,7%).

Comme le note Silicon.fr, la bonne tenue générale des comptes ressortit aussi à des activités moins prestigieuses, mais plus rémunératrices. En première ligne, le cloud computing, l’équipement des data centers et la gestion des infrastructures IT.

P-DG de Bull, Philippe Vannier résume : “L’activité du trimestre a été conforme à nos prévisions“.

Et d’ajouter : “Le potentiel du groupe sur les nouveaux marchés est important et avec l’acquisition de FastConnect en septembre, [nous confirmons notre] ambition d’accélérer [notre] développement dans le cloud et le big data.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous le langage high-tech ?

Crédit illustration : Thinglass – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur