Résultats Cegid : incontournable cloud

Business intelligenceCloudData-stockageManagementRessources humaines
resultats-cegid-2015
4 6

Sur fond de croissance externe autour du concept « MoBiClo », le cloud a pris de l’importance dans l’activité de Cegid en 2015.

Avec près de 200 millions d’euros de contrats actifs au 1er janvier 2016*, le SaaS poursuit sa montée en puissance chez Cegid.

Sur son exercice 2015 dont il vient de présenter le bilan financier, l’éditeur lyonnais de logiciels de gestion pour les entreprises a dégagé 62,8 millions d’euros de chiffre d’affaires grâce à ses contrats de services cloud.

Au global, les indicateurs tiennent la route. Le chiffre d’affaires (282,1 millions d’euros) est en hausse de 5,8 % par rapport à 2014.

Quant au résultat opérationnel courant, il s’élève à 39,1 millions d’euros (+ 11,6 %), pour une marge opérationnelle à 13,9 % du CA consolidé, en tenant compte des charges d’amortissement des actifs identifiés à l’occasion des opérations de croissance externe.

Cegid a effectivement multiplié, au cours de l’année, les prises de participation et les acquisitions.

Notamment en montant à 100 % du capital de Technomedia, un groupe canadien à l’origine d’une suite de solutions de gestion des talents. L’idée étant de dépasser l’approche de la gestion administrative du personnel (paye, déclarations sociales…) pour toucher au suivi des parcours professionnels.

Cegid a également mis la main sur le Français Altaven et sa plate-forme de pilotage des fonctions fiscales, tout en renforçant sa présence aux États-Unis par le biais du rachat de JDS Solutions, un spécialiste du retail.

Sur la liste des acquisitions figure aussi Magelia et sa plate-forme e-commerce BtoC. Cegid a par ailleurs pris du 12 % du capital de Novigotech (start-up lilloise qui exploite des portails collaboratifs pour la gestion RH), avec l’objectif d’une prise de contrôle progressive.

L’orientation du groupe vers les activités d’édition se confirme : la chiffre d’affaires y est lié à hauteur de 197,7 millions d’euros, quand celui associé à la partie « Distribution et divers » baisse de 8,2 %, à 21,7 millions d’euros.

À l’international, le CA progresse de 25 % sur un an, atteignant 24,5 millions d’euros. La hausse est moins importante (+ 13 %, à 22,1 millions d’euros) si on exclut l’intégration de JDS Solutions, effective au 1er juin 2015.

En l’état actuel, environ un tiers des utilisateurs de solutions Cegid fonctionnent en mode SaaS. Pour le président-fondateur Jean-Michel Aulas, 80 % des clients auront basculé vers le cloud dans un horizon de 10 ans.

L’éditeur compte poursuivre le développement de ses plates-formes métier autour du concept « MoBiClo », qui regroupe mobilité, Business Intelligence et cloud. Sur ce dernier point, des accords ont été noués avec Microsoft pour l’interopérabilité et avec IBM pour exploiter ses ressources datacenter en France.

* Est définie comme « valeur des contrats SaaS » la valeur des contrats actifs, extrapolée sur la durée restant à courir pour les contrats avec date d’échéance ferme et généralement sur 36 mois pour les contrats en tacite reconduction, sur la base du taux de churn constaté en 2015. Dans le cas présent, elle tient compte de 47 millions d’euros de contrats issus d’Altaven et Technomedia.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur