Résultats : Criteo reste performant sur le filon de la publicité RTB

BourseEntrepriseMarketingPublicité
criteo-resultats-financiers-T1-2015

Tous les indicateurs restent au vert chez Criteo pour le premier trimestre 2015. Presque la moitié du business est réalisé dans la zone EMEA.

Criteo effectue un bon parcours financier depuis son introduction au Nasdaq en octobre 2013.

Avec la présentation de ses résultats du premier trimestre 2015, le fournisseur d’origine française d’une solution de publicité personnalisée et automatisée (mode RTB) affiche un chiffre d’affaires en hausse de 71% par rapport à la même période à 262 millions d’euros.

Les revenus hors TAC (acronyme de “Traffic acquisition cost” : commissions redistribuées aux partenaires) augmentent de 68% et se situent à 105 millions d’euros. Sous ce prisme, les revenus EMEA s’élèvent à 48 millions de dollars (soit une proportion de 46% du CA global réalisée dans la zone européenne élargie).

Une bonne tendance est également observée au niveau du résultat net : 12 millions d’euros (X3 par rapport au premier trimestre 2014).

Le niveau de cash flow (flux de trésorerie généré par l’activité) passent à 36 millions d’euros (contre 11 millions sur la même période il y a un an).

Au cours de ce premier trimestre 2015, Criteo a procédé à l’acquisition de DataPop, du nom d’une start-up américaine spécialisée dans la mise en relation des produits du catalogue d’un e-commerçant avec les véritables intentions d’achat des consommateurs.

Au cours du Mobile World Congress de Barcelone (début mars), Grégory Gazagne, en charge de Criteo pour la zone EMEA, avait précisé en vidéo les ambitions du groupe sur le volet de la publicité via les terminaux mobiles.

Criteo recense 7800 annonceurs clients dans plus de 50 pays (642 convertis sur les trois dernier mois) et dispose d’un inventaire global en provenance de 10 000 éditeurs. La société dispose d’un effectif de 1500 collaborateurs.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur