Résultats Dassault Systèmes : un peu d’optimisme dans la morosité ambiante

Régulations
dassault-systemes-3D-PLM

L’éditeur français de logiciels de création 3D a réalisé un bon premier semestre 2012. Du coup, il revoit à la hausse ses objectifs sur l’année.

A la suite à la publication de solides résultats semestriels, Dassault Systèmes annonce qu’il revoit son objectif annuel à la hausse.

C’est trop rare pour ne pas le souligner actuellement.

Le spécialiste français des logiciels de création en 3D et de gestion du cycle de vie des produits (PLM), numéro un des éditeurs en France selon le plus récent classement Truffle 100, a généré un chiffre d’affaires de 965,3 millions d’euros (normes IFRS), dont 877,7 millions d’euros de revenus logiciels, en hausse de 10 % à taux de change constants.

Selon Silicon.fr, le résultat net semestriel a atteint 156,4 millions d’euros, soit une progression de 22 % sur un an.

Par ailleurs, le résultat opérationnel de l’éditeur a augmenté de 26,4 % à 232,6 millions d’euros, et sa marge opérationnelle a progressé de plus de 2 points à 24,1 %.

“En conservant la prudence requise, nous relevons nos objectifs de chiffre d’affaires pour 2012 et prévoyons d’atteindre les 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel”, a déclaré par voie de communiqué Bernard Charlès, Directeur général de Dassault Systèmes.

Croissance du CA égale perspective de recrutements.  L’effectif augmentera “mécaniquement de 60 % à 70 % d’ici à 2017”, souligne Bernard Charlès à Challenges.

Dassault Systèmes vient de finaliser l’acquisition de Gemcom, éditeur de logiciels de modélisation et de simulation géologique, et vient de céder sa filiale allemande Transcat PLM aux dirigeants de celle-ci (sous la forme d’un management buy-out ou MBO).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur