Résultats Facebook : Mark Zuckerberg peut voir à plus long terme

EntrepriseMarketingSocial Media
resultats-facebook-t1-2016
3 7

Les indicateurs trimestriels sont au vert pour Facebook. L’occasion pour le CEO Mark Zuckerberg d’affirmer sa stratégie à long terme.

Entre connectivité, intelligence artificielle et réalité virtuelle, Facebook peut-il désormais se permettre une projection sur le long terme ?

Ses derniers résultats financiers le laissent supposer.

Au cours du premier trimestre 2016, le réseau social a réalisé un chiffre d’affaires de 5,382 milliards de dollars, en hausse de 52 % d’une année sur l’autre.

Les dépenses augmentent elles aussi, mais de 29 % seulement, à 3,373 milliard de dollars – dont plus d’un tiers en R&D et environ un quart en commercial/marketing.

Bilan : la marge brute d’exploitation croît de 11 points sur un an, à 37 % du CA. Avec un taux moyen d’imposition de 27 %, le résultat net s’établit à 1,51 milliard de dollars (52 cents par action en normes comptables GAAP), soit trois fois plus qu’il y a un an.

Au 31 mars 2016, la trésorerie affiche 6,456 milliards de dollars, contre 4,907 milliards au 31 mars 2015.

Les indicateurs sont également au vert concernant la base d’utilisateurs.

Ils ont été, au mois de mars, 1,09 milliard à se connecter au moins une fois par jour (+ 16 % sur un an), dont 989 millions sur mobile (+ 24 %). La plus forte croissance est relevée en Asie-Pacifique, avec 20 millions d’utilisateurs de plus en un trimestre (de 309 à 329 millions).

Les chiffres sont encore plus impressionnants pour ce qui est des utilisateurs connectés au moins une fois par mois : 1,65 milliard (+ 15 %), dont 1,51 milliard sur mobile (+ 21 %). Ils sont même 894 millions à ne passer que par des terminaux mobiles (contre 823 millions au 4e trimestre 2015).

La publicité représente toujours l’essentiel du chiffre d’affaires, à 5,201 milliards de dollars (+ 57 %), 82 % de cette somme étant issus du mobile.

Les autres activités poursuivent leur recul, à 181 millions de dollars (- 20 %). Et Facebook prévient : la réalité virtuelle, avec Oculus Rift, n’aura pas de réel impact sur ses revenus 2016.

Parallèlement à la publication de ces résultats, le board a proposé de créer une nouvelle catégorie d’actions, de classe C en l’occurrence. Elles seraient émises à raison de deux titres pour chaque action de classe A ou B détenue. Mais surtout, elles ne seraient pas assorties de droits de vote, permettant à Mark Zuckerberg de garder son assise sur la société et de poursuivre sa stratégie à long terme.

Cette proposition est soumise à l’approbation des actionnaires lors de l’assemblée générale du 20 juin 2016.

Crédit photo : Kaspars Grinvald – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur