Résultats financiers : Google qui rit, Yahoo qui pleure

Mobilité

Au deuxième trimestre 2006, le moteur de recherche affiche un résultat net de
721 millions de dollars, en hausse de 110%. Et les projets ne manquent pas…

Alors que Yahoo vient de publier des résultats décevants (voir édition du 19 juillet 2006), Google affiche une forme insolente. Pour le deuxième trimestre de l’année, le moteur de recherche affiche un résultat net de 721 millions de dollars, contre 343 millions de dollars à la même période l’an dernier. Des chiffres qui font ressortir une envolée de 110% du résultat net. Par ailleurs, le chiffre d’affaires a augmenté de 77% à 2,46 milliards de dollars.

Les revenus liés au réseau de services estampillés Google ont presque doublé. Le CA s’élève à 1,43 milliard de dollars, contre 737 millions de dollars l’année précédente. Quant aux sites partenaires et affiliés, ils ont généré un CA de 997 millions de dollars, en progression de 58% par rapport aux deuxième trimestre 2005.
Les revenus tirés de l’expansion mondiale de Google représentent 42% du chiffres d’affaires contre 39% à la même période l’année dernière. L’Europe constitue une zone particulièrement lucrative, contrairement au continent asiatique sur lequel Google peine à décoller.

Le groupe a confirmé qu’il investirait dans les serveurs, les réseaux et les centres de données. Les efforts seront maintenus sur la publicité en ligne avec notamment l’extension au niveau mondial de son programme de publicité vidéo qui a été annoncé plus tôt dans la semaine (voir édition du 19 juillet 2006). Récemment, le service Google Vidéo a également été décliné à l’international (voir édition du 12 juillet 2006). Outre le Net, le moteur de recherche investit le mobile avec ses produits accessibles depuis un téléphone ou un PDA communicant (voir édition du 28 juin 2006).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur