Résultats financiers : IBM rencontre des difficultés

Régulations
IBM

Au troisième trimestre, IBM a enregistré un chiffre d’affaires en baisse de 5,4% par rapport à 2011. Les activités de matériel et des services accusent le coup. La branche des logiciels s’en sort mieux.

Freiné par le ralentissement économique mondial, IBM a présenté cette semaine des résultats en deçà des attentes du marché.

La firme d’Armonk, New York, a généré un chiffre d’affaires de 24,7 milliards de dollars au troisième trimestre de son exercice 2012 clos le 30 septembre, soit une baisse de 5,4% par rapport à la même période l’an dernier.

Or, les analystes financiers interrogés par Thomson Reuters tablaient sur 25,4 milliards de dollars de revenus sur le trimestre, rappelle Silicon.fr.

Cette contre-performance a été influencée par les effets de change et par le recul des ventes de matériel (-13%) et de services (Global Business Services -6%, Global Technology Services -4%).

Les services informatiques restent cependant un secteur clé pour IBM. Les ventes de logiciels, un autre segment de marché traditionnellement porteur pour la firme américaine, ont également baissé (-1%).

Dans ce contexte, IBM a vu ses revenus reculer de 9% sur la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) et de 4% en Amérique du nord. Seuls les revenus générés sur la région Asie-Pacifique ont enregistré une hausse (+1%).

Malgré la baisse de ses revenus, le bénéfice net de la multinationale est resté stable en glissement annuel et conforme aux objectifs, à 3,8 milliards de dollars sur le trimestre (norme GAAP). De plus, IBM est parvenu à dégager un bénéfice par action dilué (BPA) de 3,33 dollars, en hausse de 4% sur un an.

Enfin, la multinationale informatique a confirmé sa prévision de bénéfice pour l’année, à 15,10 dollars par action hors éléments exceptionnels.

 

 

Crédit image : Copyright Khakimullin Aleksandr-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur