Résultats financiers : Yahoo fait grise mine face à Google

Mobilité

Yahoo annonce un bénéfice est en chute de 38% au troisième trimestre. Google
double le sien.

Google vient de creuser l’écart avec son concurrent Yahoo pour les résultats du 3ème trimestre 2006. Google double son bénéfice net par rapport au 3ème trimestre 2005 à 733 millions de dollars (581 millions d’euros). En outre, le groupe augmente son chiffre d’affaires de 70% par rapport à la même période l’an dernier. Il atteint 2,6 milliards de dollars (2 milliards d’euros). De son côté, Yahoo enregistre pour le trimestre une chute de 38% de son bénéfice net à 159 millions de dollars par rapport à la même période l’an dernier. Parallèlement, son chiffre d’affaire n’a augmenté que de 19% par rapport au 3ème trimestre 2005 à 1,58 milliard de dollars (1,25 milliard d’euros).

Les recettes de Google proviennent à 99% de la publicité en ligne. Et Yahoo peine à combler son retard sur Google. En effet, Google affiche des résultats record qui, une fois de plus, sont supérieurs aux estimations des analystes. Ce qui fait la différence : la publicité en ligne. Un an plus tôt, Google et Yahoo se partageaient à égalité les recettes publicitaires américaines, chacun en raflant 18%. Or selon l’institut d’études eMarketer, Google capte actuellement 23% des ces recettes contre 19% pour Yahoo. Or l’enjeu est de taille car les revenus publicitaires devraient atteindre aux Etats-Unis 16,7 milliards de dollars en 2006 (13,2 milliards d’euros) puis 29,4 milliards en 2010 (23,3 milliards d’euros).

L’avancée de Google sur Yahoo n’est pas due au hasard. Déjà, Google a remporté deux contrats déterminants pour la publicité en ligne : le premier avec le site d’échanges MySpace pour être son fournisseur exclusif de publicités, le second avec le site d’enchères eBay pour ses sites internationaux. En outre, il vient de racheter le site d’échange vidéos YouTube pour 1,65 milliard de dollars, soit 1,3 milliard d’euros. Par ailleurs, le programme Adsense a su attirer nombre d’annonceurs et de sites partenaires.

Mais Yahoo n’a pas dit son dernier mot. Dévoilée en mai dernier, la nouvelle plate-forme publicitaire Panama permet aux annonceurs d’intégrer l’image et la vidéo et leur permet d’être informés en temps réel du positionnement de leur annonce sur la page web. L’outil est opérationnel depuis le 17 octobre 2006. En outre Yahoo a également annoncé ce même jour le rachat d’AdInterax, société qui développe des instruments de campagnes publicitaires interactives à destination des annonceurs. Reste à voir si ces éléments suffiront pour que Yahoo rattrape son retard sur Google?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur