Résultats Fitbit : une première trébuchante en Bourse

BourseEntrepriseMobilité
fitbit-premiere-bourse
4 2

Pour sa première annonce de résultats financiers, Fitbit a été sanctionné par les investisseurs, qui ont repéré quelques indicateurs-clés en recul.

Fitbit a découvert, ce mercredi, la loi des marchés publics.

Pour sa première annonce de résultats trimestriels, le spécialiste américain des équipements de santé-fitness connectés a pu mesurer la sensibilité des investisseurs à travers les fluctuations de son cours boursier. Lequel a d’abord atteint, en fin de séance, un niveau sans précédent (51,76 dollars) depuis le démarrage de la cotation le 18 juin dernier… puis dévissé brusquement après la clôture, pour terminer à 44,94 dollars (- 13,14 %).

Dans l’absolu, les principaux indicateurs financiers sur le 2e trimestre 2015 sont au vert, avec notamment 400,412 millions de dollars de chiffre d’affaires : + 253 % par rapport à la même période en 2014. Un seuil encore jamais atteint en huit années d’activité et qui surpasse nettement le consensus (319 millions de dollars).

L’activité progresse nettement en zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique ; + 301 % de CA à 39,712 millions de dollars) et en Asie-Pacifique (+ 292 %, à 31,235 millions de dollars). Les États-Unis restent cependant la locomotive de Fitbit, avec 312,666 millions de dollars de ventes, contre 88,504 millions il y a un an.

L’entreprise américaine inclut également dans ses comptes les 420,885 millions de dollars levés lors de son IPO. Une somme qui a, entre autres, servi à éponger 160 millions de dollars, mais qui n’éclipse pas la diminution de la marge brute : – 4 points, à 47 % (en normes comptables GAAP ; voir la synthèse des résultats au format PDF).

Dans le même temps, les investissements progressent aussi bien en R&D (ils ont presque triplé en un an, à 30,492 millions de dollars) qu’en commercial/marketing (quasi quintuplés, à 69,6 millions de dollars). Si bien que le résultat d’exploitation baisse, à 80,416 millions de dollars.

L’augmentation des charges d’intérêt à hauteur d’environ 40 millions de dollars pèse sur le bénéfice net, qui ressort en moindre croissance : 17,681 millions (7 cents par action), contre 14,753 millions un an plus tôt. Ce quand bien même l’Ebitda ajusté, reflet de la rentabilité de l’entreprise au jour le jour, passe de 29,088 à 86,245 millions de dollars.

Les marchés semblent plus globalement craindre pour la viabilité du modèle Fitbit à moyen terme, à l’heure où des produits comme l’Apple Watch bousculent le marché en embarquant l’essentiel des fonctionnalités que l’on trouve dans les bracelets connectés.

Pour le moment, les volumes de ventes continuent de grossir : 4,458 millions d’appareils vendus sur le trimestre, c’est bien plus que les 1,72 million écoulés un an auparavant. Fitbit n’a pas ailleurs pas eu à rappeler de bracelets, comme ce fut le cas au printemps 2014 pour le modèle Force, avec à la clé un impact de 1,483 million de dollars sur le résultat net.

Basées sur une incursion accélérée dans le monde de l’entreprise à travers des partenariats bien-être comme ceux signés outre-Atlantique avec Geico, Transunion et Sutter Health, les prévisions pour l’année 2015 dans son ensemble font état d’un CA dans la fourchette de 1,6 à 1,7 milliard de dollars (contre 745,4 millions en 2014), pour une marge brute stabilisée entre 47 % et 48 %. Le bénéfice net ressortirait à 77 cents (non-GAAP) dans le meilleur des scénarios.

Crédit photo : Marc Pinter – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur