Résultats Google : difficile de faire sans la publicité

FiscalitéMarketingPublicitéRégulations
resultats-google-t2-2015
3 4

Google affiche l’ambition de diversifier son modèle économique, mais la publicité représente encore 90 % de son chiffre d’affaires sur le 2e trimestre 2015.

Les marchés ont chaleureusement accueilli l’annonce des résultats financiers de Google pour le 2e trimestre 2015 : l’action du groupe Internet américain – cotée sur le Nasdaq – est montée en flèche ce jeudi dans les échanges d’après-Bourse, dépassant les 640 dollars (+ 11,23 %), pour une capitalisation avoisinant les 370 milliards.

En dépit d’une croissance organique limitée par l’évolution des taux de change (la hausse du dollar aurait occasionné un manque à gagner de plus d’un milliard de dollars), le chiffre d’affaires augmente de 11 % d’une année sur l’autre, à 17,727 milliards de dollars – la progression aurait été de 18 % à périmètre constant.

La marge d’exploitation (27 % en normes comptables GAAP ; voir la synthèse des résultats au format PDF) est stable pour la multinationale, qui emploie 57 148 personnes au 30 juin 2015, contre 48 454 un an plus tôt.

Le résultat net ressort lui aussi en augmentation : 3,93 milliards de dollars, contre 3,42 à la même période en 2014. Soit un bénéfice de 4,93 dollars par action pour les titres de classe A et B… et 6,43 dollars pour les titres préférentiels de classe C.

Google se félicite de ses performances sur mobile (notamment dans le search), mais aussi avec YouTube et les technologies programmatiques.

Quand bien même la diversification du business s’illustre par une hausse de 17 % des ventes associées aux « autres activités » (catégorie non segmentée qui regroupe entre autres le cloud), la publicité représente toujours plus de 90 % du CA : 16,023 milliards de dollars (+ 11 % sur un an).

Plus des trois quarts de cette enveloppe (12,402 milliards de dollars) proviennent de la galaxie Google. Le reste émane des partenaires, auxquels 3,377 milliards de dollars ont été reversés au titre de l’acquisition de trafic.

Le business des liens sponsorisés reste particulièrement florissant (+ 18 % de clics ; + 30 % sur les sites Google), mais le CPC continue de diminuer : – 11 % entre 2014 et 2015.

Disposant d’un trésor de guerre de 18,453 milliards de dollars, Google a relevé ses dépenses en R&D au cours du trimestre : 2,789 milliards de dollars injectés dans de nombreux projets ayant notamment trait à la connectivité. Par exemple le déploiement de la fibre optique aux États-Unis et le lancement de l’initiative Project Fi en partenariat avec plusieurs opérateurs américains.

Quant aux investissements en commercial/marketing, ils se sont stabilisés, pour le premier trimestre de Ruth Porat au poste de directrice financière du groupe. Une rationalisation des coûts qui doit s’échelonner sur le long terme, à l’heure où la croissance ralentit.

Crédit photo : 1000 Words – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur