Résultats LinkedIn : du potentiel sur mobile et à l’international

Régulations
linked-france-fisc-visite-fiscalite

LinkedIn a dévoilé, pour le 3e trimestre 2013, des résultats financiers qui surpassent les attentes des analystes. Mais ses perspectives, moins florissantes à court terme, ont été sanctionnées par les marchés.

A l’issue d’un 3e trimestre 2013 marqué par le lancement de nouvelles solutions à destination des annonceurs et par un recentrage stratégique sur le mobile, LinkedIn dévoile des résultats financiers qui surpassent les attentes des analystes.

Le réseau social BtoB a généré un chiffre d’affaires en hausse annuelle de 56%, à 393 millions de dollars.

Son Ebitda (résultat brut dont on déduit la totalité des frais généraux) s’élève à 92,8 millions de dollars, représentant 24% du CA – contre 22% il y a un an.

Pour autant, sa perte nette de 3,4 millions de dollars – soit 3 cents par action – contraste avec le bénéfice dégagé au 2e trimestre : 2,3 millions de dollars, soit 2 cents par action, en normes comptables GAAP (voir la synthèse des résultats au format PDF).

Désormais composée de 259 millions d’utilisateurs (+38% en un an), l’audience progresse nettement sur mobile, l’essentiel du business se trouvant toujours aux États-Unis, à hauteur de 62% des revenus.

Les solutions dites de “gestion de talents” ont rapporté 224,7 millions de dollars (+62% par rapport à la même période en 2012), soit 57% du CA ; les outils marketing, 88,5 millions de dollars (+38% sur un an, à 23% du CA) ; les offres Premium, 79,8 millions de dollars (+61%, soit 1/5 du CA).

Notre dynamique d’innovation et notre réactivité sur les produits et les canaux de monétisation nous permet d’afficher un Ebitda record“, résume Steve Sordello.

Le directeur financier de LinkedIn fait notamment référence au lancement des pages ‘Université’ dédiées aux étudiants : plus de 1500 ont été créées dans une soixantaine de pays.

Durant le trimestre, des solutions de diffusion publicitaire ont vu le jour, tout comme une nouvelle application iPad, un service de recrutement et un outil de suivi des actualités.

LinkedIn cherche désormais, pour accélérer sa croissance, à lever un milliard de dollars par émission de nouvelles actions. Rappelons que le réseau social américain est entré en Bourse en mai 2011, avec un titre introduit à 45 dollars.

Ses perspectives pour le trimestre en cours restent prudentes : Ebitda de 98 à 100 millions de dollars et chiffre d’affaires dans la fourchette de 415 à 420 millions de dollars.

Les marchés, qui tablaient sur 440 millions de dollars, ont fraîchement accueilli cette annonce. L’action LinkedIn (LNKD), qui s’affichait en hausse de 1,7% – à 247,14 dollars – en fermeture de séance ce mardi à New York, chutait dans les échanges d’après-Bourse.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous un as du réseautage ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur